Collèges
Haut de page

Des investissements pour les collégiens au nord de Rennes

Le collège Simone-Veil à Crevin est le dernier établissement construit en Ille-et-Vilaine (2014)
Le collège Simone-Veil à Crevin est le dernier établissement construit en Ille-et-Vilaine (2014)

Pour répondre aux tensions démographiques observées au nord de Rennes, les conseillers départementaux ont voté en décembre 2017 l’extension / restructuration du collège de Saint-Aubin d’Aubigné ainsi que la reconstruction du collège de Melesse sur un nouveau site.

L'Ille-et-Vilaine connaît une forte attractivité démographique. Pour garantir aux collégiens bretilliens de bonnes conditions d'accueil, le Département travaille à l'adaptation de la capacité d’accueil des collèges publics d’ici 2025. Les objectifs visés : optimiser la capacité d’accueil des collèges et créer au moins 3 000 nouvelles places.
Les secteurs géographiques qui connaîtront les plus fortes poussées démographiques sont le sud et l’ouest du département et le nord de Rennes.

Le Conseil départemental a déjà acté en 2016 la construction de trois nouveaux collèges pour la rentrée 2020 à Bréal-sous- Montfort, Guipry-Messac et Laillé, et des travaux d’extension et de restructuration dans une vingtaine d’établissements.

Il restait aux élus départementaux à se prononcer sur la réponse à apporter au nord de Rennes.
 

Le projet retenu

Une étude a été menée pour identifier les besoins dans le secteur au nord de Rennes.  Ce travail a été réalisé en concertation avec les partenaires institutionnels, les acteurs locaux, les représentants des personnels de l’Éducation nationale et des parents d’élèves. Les analyses ont permis de fixer le projet à Melesse et Saint-Aubin d’Aubigné, communes en voie de développement, sur des secteurs urbanisés, avec une population en progression. Lors de la session du 15 décembre 2017, les élus départementaux ont voté pour  :

  • mener une extension/ restructuration du collège Armand Brionne de Saint-Aubin-d’Aubigné. La capacité actuelle de 700 places serait portée à 800 élèves. Le chantier pourrait débuter en 2021 et se terminer fin 2022 pour un coût évalué à 7 millions d’euros.
  • reconstruire un collège neuf d’une capacité de 800 élèves à Melesse. D’un coût de 14 millions d’euros, le chantier devrait se terminer pour la rentrée 2022.

Carte du programme d'extensions et de restructurations d'une quinzaine de bâtiments. Voir en plein écran