Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

L’étang de Châtillon-en-Vendelais, réserve ornithologique et espace de loisirs

publié le 03.02.2016
Envol d'oiseaux dans la réserve ornithologique © Département d'Ille-et-Vilaine

Dans l’est du département, l’étang de Châtillon-en-Vendelais s’inscrit dans un doux paysage bocager. Ce plan d’eau d’une superficie de 110 ha offre une aire de détente aux pêcheurs, promeneurs, mais aussi oiseaux migrateurs.

A mi-chemin entre Vitré et Fougères, l’étang de plus de 110 hectares situé sur la commune de Châtillon-en-Vendelais est alimenté au nord par deux ruisseaux : le Patis de la Coutancière et les Marmouilles. Au sud, les eaux s’écoulent à travers une formation de roches dures composée principalement de grès armoricains. Elles forment ainsi la Cantache qui va ensuite se jeter dans la Vilaine. Au XIe siècle, un château construit sur un piton rocheux surplombait le plan d’eau. Après de nombreux sièges il fut détruit en 1623, faute d’entretien. Les pierres furent réemployées dans la construction d’une maison du bourg de la commune et l’étang fut vendu à la Révolution au titre de biens nationaux.

Carte Espaces naturels départementaux

Bordé de haies composées, de saules roux-cendrés ou de chênes pédonculés, l’étang présente de nombreuses plantes hygrophiles comme le nénuphar blanc et des plantes aquatiques qui créent des milieux propices à la présence de nombreux insectes, poissons, mollusques, rongeurs ou batraciens. La roselière abrite des formations de scirpes et de laîches qui voisinent avec la baldingère faux-roseau et la grande glycérie. De très nombreuses espèces d’oiseaux peuvent être observées ici. L’étang est en effet situé sur un important couloir de migration. Il constitue une étape vitale pour le canard siffleur, le fuligule milouin et l’oie cendrée en hiver. En été, le canard colvert, la foulque macroule et la mouette rieuse sont les plus abondants. Le grand cormoran est également bien présent sur le site et les vasières sont très fréquentées par les échassiers : vanneau huppé, courlis cendré et divers chevaliers et bécasseaux. Des espèces plus rares comme la spatule blanche, le balbuzard pêcheur, le faucon pèlerin et la grande aigrette peuvent aussi être observées.
 
Aménagé et géré par le Département, son action a pour objectif d’améliorer la qualité de l’eau, de préserver la biodiversité du site et de maintenir les activités de loisirs. La partie nord de l’étang abrite désormais une réserve ornithologique. Un observatoire ornithologique a été aménagé pour les curieux et passionnés d’oiseaux. Au sud, des zones de pêche et de baignade sont balisées et des sentiers pédestres ont été aménagés.
 
 

Accès

  • En voiture : par la RD 108 en provenance de Parcé, par la RD 24 en provenance de Montreuil-des-Landes ou par la RD 26 en provenance de St-Christophe-des-Boisrand)

A proximité

  • Le château des Rochers (XVe siècle), musée et ancienne demeure de Madame de Sévigné à Vitré
  • Le musée de la Faucillonnais et le plan d’eau de la Cantache à Montreuil-sous-Pérouse
  • Les plans d’eau de la Valière et de Haute-Vilaine à Erbrée