Haut de page
Espace naturel à Paimpont

L'étang de l'Abbaye à Paimpont, 50 hectares au cœur de la légendaire forêt de Brocéliande

Héron cendré, étang de Paimpont
Héron cendré sur la berge de l'étang de Paimpont © Emmanuel Bertier

A 40 km au sud-ouest de Rennes, au sein de la forêt de Brocéliande, l’étang de Paimpont s’étend aux pieds d’une prestigieuse abbaye du XIIIe siècle. Espace de pêche et de nautisme, il abrite aussi une réserve naturelle appréciée des oiseaux.

 
Il s’étend sur une superficie d’environ 50 hectares au cœur du massif forestier de Brocéliande, l’un des vestiges de la grande forêt qui recouvrait autrefois la Bretagne. L’étang de l’Abbaye de Paimpont est alimenté par de nombreux ruisseaux provenant de la forêt. Cette retenue d’eau artificielle donne naissance, en aval, au ruisseau de la Moutte. L’abbaye du XIIIe siècle dressée sur ses bords est issue d’un monastère qui s’étendait autrefois sur toute la surface du bourg. Haut lieu de la légende arthurienne, Paimpont abrite aussi un laminoir, deux hauts-fourneaux et une moulerie, témoins d’une activité de métallurgie du fer présente sur la commune pendant près de 2 000 ans.
 
Une végétation de type tourbeuse ceinture l’étang, pauvre en éléments minéraux. Au printemps, les fleurs de nénuphars et les lentilles d’eau gagnent le plan d’eau. Sur les plages découvertes par l’eau, la végétation se compose de plantes palustres : ceintures de végétation à littorelle à une fleur, joncs, iris ou laîches. Elles laissent place aux tourbières et landes humides où poussent la linaigrette à feuilles étroites, la bruyère à quatre angles, la callune et les sphaignes ainsi que des espèces patrimoniales : les droseras à feuilles rondes et intermédiaires (plantes carnivores), le scirpe cespiteux, la narthécie ossifrage et la linaigrette engainée. Les bouleaux, saules roux-cendrés et bourdaines assurent ensuite la liaison avec la forêt alentour aux côtés d’une curiosité végétale : l’arbre fourmilier qui doit son nom à la forme incurvée de sa cime. Site d’hivernage apprécié des oiseaux, l’étang accueille des canards colverts, des sarcelles d’hiver, des grèbes huppés, des fuligules milouins, des harles bièvres… Sur les rives les hérons cendrés et grandes aigrettes traquent les poissons. On peut aussi observer le martin-pêcheur, des crapauds, des papillons, libellules et demoiselles ainsi que des chauves-souris comme la pipistrelle commune, plus petite espèce d’Europe ou le petit rhinolophe.
 
Propriétés du Département, l’étang de l’abbaye à Paimpont et certaines parcelles boisées sont aménagés afin de concilier préservation de la biodiversité et accueil du public. Une zone consacrée à la pêche et aux activités nautiques est accessible à partir des rives du bourg.
 
Un sentier de découverte vient d'être aménagé. Il permet de faire le tour complet de l’étang et découvrir toutes ses richesses et est ouvert du 1er avril au 30 septembre.
 

Accès

En voiture : par la RD 773 qui relie Gaël à Paimpont ou par la RD 38 qui relie Plélan-le-Grand à Paimpont.
 

A proximité

L’Abbatiale, la chapelle Coganne (XVIIe siècle) et le village des Forges (XVIe au XIXe) de Paimpont
La tour Papegault (XIVe) de Montfort-sur-Meu
L’Abbaye de Saint-Méen-le-Grand (XI et XIVe)
L’Abbaye Saint-Jacques de Montfort-sur-Meu (XII, XVII et XIXe siècles)
Les jardins de Brocéliande à Bréal-sous-Montfort
Le parc animalier à Treffendel
Le Val sans Retour à Paimpont, Tréhorenteuc, Loyat, Campénéac et Néhant-sur-Yvel
Le domaine de Careil à Iffendic
Le Vallon de la Chambre au Loup à Iffendic
La Carrière de la Marette à Saint-Malon-sur-Mel