Haut de page
Espace naturel à Saint-Malo

Le parc de la Briantais, un panorama d’exception sur l’estuaire de la Rance

parc de la Briantais, Saint-Malo
Point de vue du parc de la Briantais sur Saint-Malo

Sur les hauteurs de l'estuaire de la Rance, les 35 hectares du parc de la Briantais abritent un château et son parc paysager bordé d’un sentier littoral. Un site à visiter pour sa richesse végétale, son patrimoine historique et ses points de vue.

Au XVIIe siècle trônait ici un manoir dont il reste encore quelques ruines et autour duquel chênes, ormes et frênes étaient utilisés pour la construction navale. A partir de 1850 l’édifice fut remplacé par un château qui appartint à Guy La Chambre, maire de Saint-Malo de 1947 à 1965 connu pour avoir fait reconstruire à l’identique la cité corsaire détruite par les bombardements d’août 1944. Le parc paysager du château a été dessiné au XIXe siècle par les frères Bülher, créateurs du jardin du Thabor à Rennes. Avec ses 35 hectares de jardins, de boisements et de prairies, il est aujourd’hui l’un des principaux parcs de la région avec vue sur mer. En contrebas serpente le GR 24, sentier littoral qui permet de relier à pied Saint-Malo, Dinard et Dinan.

 

Un bouquet d’essences exotiques et indigènes

Accessible par un escalier depuis le barrage de la Rance, le sentier littoral s’enfonce dans une épaisse végétation composée de chênes verts, d’ajoncs, de lauriers et de pins maritimes. Après quelques centaines de mètres, il débouche sur une futaie de hêtres puis un alignement de chênes centenaires. En suivant l’allée arborée, les visiteurs atteignent l’entrée du parc paysager. Ici l’emplacement de chaque arbre, arbuste ou fleur a été étudié. On y observe des essences exotiques comme le tulipier de Virginie, le séquoia ou le camélia aux cotés d’essences indigènes telles que le noyer, l’érable ou l’if. Cette végétation abrite de nombreux animaux. On croise par exemple des hérissons, des écureuils ainsi qu’une quarantaine d’espèces d’oiseaux : merles noirs, sittelles torchepots, roitelets, troglodytes... Au centre du parc, les ruines de l’ancien manoir, envahies par le lierre, offrent notamment refuge aux chauves-souris. Les différents points de vue sur la Rance permettent également d’observer des oiseaux côtiers : sternes, huîtriers-pies, cormorans, tadornes de Belon et mêmes quelques pingouins tordas.

Sentier littoral

Propriétaire de la frange littorale du parc de la Briantais le Département aménage cet espace afin de permettre le cheminement du public en toute sécurité. Il entretient le sentier littoral, a créé une aire de stationnement le long de la RD 168 et remis en prairie d’anciennes parcelles agricoles.
 
 

Accès

En voiture : par la RD 168, aires de stationnement disponibles sur cette route et à l’est du barrage de la Rance