Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

Le parc de la Tour Duguesclin : un monument historique au cœur d’une flore et d’une faune remarquables

publié le 02.05.2017
Le parc de la tour Duguesclin, au Grand-Fougeray © Emmanuel Bertier

Situé sur la commune de Grand-Fougeray, à 40 km au sud de Rennes, le parc de la Tour Duguesclin se visite pour son donjon remarquable mais pas seulement. La diversité végétale et animale est un atout indéniable de ce site de 7 hectares.

 
Classée monument historique, la Tour Duguesclin est le vestige d’un château médiéval du XIVe siècle composé à l’époque de neuf tours. L’édifice assurait alors la protection du duché de Bretagne face aux tentatives d’invasions des seigneurs voisins. Haut de 30 mètres pour un diamètre de 13 mètres, le donjon comprend 6 niveaux. Il fut témoin d’un épisode historique important en 1354 : Bertrand Du Guesclin réussit à s’emparer du château occupé par les Anglais par la ruse. Accompagné de quelques hommes, il s’était déguisé en bûcheron, ses armes cachées dans des fagots de bois.
 
La Tour n’est pas le seul atout du parc. Un arboretum créé en 1749 par Loquet de Granville (intendant de la compagnie de Saint-Malo) regroupe plus d’une trentaine d’essences. Si certaines espèces sont indigènes à l’image des hêtres, aulnes glutineux, cormiers ou tilleuls, d’autres viennent de pays lointains : cryptoméria et thuyopsis du Japon, ailante de Chine et plus de 10 essences américaines dont l’imposant thuya géant (60 m) ou le colossal sapin de Douglas (120 m). Le parc propose par ailleurs un étonnant groupement de haies, taillis et boisements d’érables, de frênes, de châtaigniers… Des saules cendrés bordent les étangs riches d’une végétation hygrophile variée : iris, chanvre d’eau, laîche, ache… Cette diversité botanique et paysagère accueille une faune abondante. Les promeneurs croiseront ici rouges-gorges, merles, grives musiciennes, grimpereaux des jardins, sittelles et pics vert. En s’approchant des étangs, ils observeront les poules d’eau, canards colvert, libellules et pourront pêcher gardons, tanches, brêmes et carpes.
 
Propriété du Département depuis 1985, le parc a fait l’objet de nombreux aménagements : débroussaillage, élagage, construction d’un pont de pierre… Le parc dispose d’un verger de pommiers et 36 bornes aident à identifier les essences de l’arboretum.
 

Accès

En voiture : la RN 137 puis la RD 57 en partant de Rennes, la RD 54 depuis Châteaubriand, la RD 58 depuis Langon.