Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

Relations internationales : pour un département ouvert sur le monde

publié le 07.10.2015
Le Département mène une coopération avec la région d'Alaotra Mangoro à Madagascar © F. Hamon

Le Département d'Ille-et-Vilaine participe, à son échelle, à la construction européenne et à la mondialisation des échanges.

Pourquoi le Département s'engage-t-il sur les questions de relations internationales ?

A l’heure où la crise touche l’ensemble des pays, y compris ceux que l’on considérait jusqu’à présent comme « développés », la morosité et la peur du lendemain se propagent et certains sont tentés par un certain repli sur soi et le rejet de l’autre. L’ouverture sur l’international constitue un moyen de réagir positivement, pour développer de nouvelles relations interculturelles, de nouveaux partenariats, s’ouvrir sur de nouveaux marchés, tout en restant solidaire des pays les plus pauvres. Il s’agit de continuer à porter des valeurs de solidarité telles que la réduction de la « fracture Nord-Sud », l’autonomie alimentaire, la réciprocité des engagements ou encore l'échange de bonnes pratiques.

Quelles sont les missions du service Europe et relations internationales (SERI) ?

Le SERI gère les projets de coopération que nous avons avec d’autres collectivités (par exemple au Mali, en Inde ou à Madagascar). Mais il est aussi au service des multiples acteurs du département qui souhaitent s’ouvrir sur l’Europe, sur le monde que ce soit les élus communaux ou la société civile engagés dans des projets européens ou dans la solidarité internationale.

Quelles sont les priorités du Département en matière de relations internationales ?

Le Département d'Ille-et-Vilaine a quatre priorités :
D’abord, contribuer au développement des pays les plus pauvres grâce aux actions de coopérations. Il ne s’agit pas d’assistance mais d’aider nos partenaires à se développer à travers par exemple un soutien à la filière laitière ou au tourisme : la formation des élus et des techniciens est un axe majeur de cette coopération. Pour promouvoir ce développement, la collectivité soutient aussi les associations de solidarité internationale. C’est la même philosophie qui régit les coopérations décentralisées et qui président aux aides accordées à ces associations : aider des partenaires à devenir autonomes en les formant.
Le Département est très fier d’être accompagné dans cette politique par les personnes investies dans le comité consultatif pour la solidarité internationale notamment autour des thèmes de l’éducation à la citoyenneté internationale et de la formation des associations
 
Seconde priorité : développer les échanges dans le monde et mobiliser les entreprises. L’expertise reconnue dans certains domaines doit être valorisée au-delà de nos frontières.
 
Troisième point : le Département d'Ille-et-Vilaine s'inscrit dans une dynamique européenne en favorisant les opportunités de partenariats et de financements européens et en participant à la construction d’une conscience européenne.
 
Enfin, soutenir la mobilité internationale des jeunes, notamment ceux qui sont les plus en difficultés (demandeurs d’emploi et bénéficiaires du RSA). Le Département poursuit ainsi son soutien à l’Association Jeunes à Travers le Monde. Il permet aussi par des financements aux jeunes collégiens de découvrir d’autres contrées du monde, d’autres cultures, d’autres langues…