Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

La LGV nous rapproche : l’Ille-et-Vilaine à 1h25 de Paris

publié le 30.06.2017

L’ Ille-et-Vilaine est désormais à moins de 1 h 30 de Paris. La ligne à grande vitesse (LGV) est opérationnelle depuis le 2 juillet dernier. Le gain moyen par trajet est de 35 minutes.

Du lundi au vendredi, 20 TGV fonceront vers Paris, au départ de Rennes et 21 feront le trajet inverse. Un TGV de plus qu’auparavant grâce au gain de temps obtenu par la vitesse de 320 km/h. Onze TGV gagneront la capitale sans arrêt. Les autres feront des haltes à Vitré, Laval et/ou Le Mans avec un temps de parcours qui restera sous la barre des 2 heures. Dans ce trafic, s’incluront aussi les TGV vers Lille avec arrêt à Marne-la-Vallée et Roissy Charles-de-Gaulle (en 2 h 41 au lieu de 3 h 31), les Ouigo, les TGV vers Lyon, Marseille… Les TER et les cars régionaux circuleront en complémentarité avec des correspondances et des horaires aménagés pour diffuser les effets de la grande vitesse dans tous les territoires. Les habitants des alentours de Vitré, Saint-Malo, Dol-de-Bretagne, Redon ou même Fougères y trouveront des avantages en termes d’offre et de gain de temps pour leurs déplacements en direction de Paris.
 

Bretagne à grande vitesse

C’est aussi l’un des enjeux de la LGV : gagner en ponctualité et en sécurité. Des grilles hautes de 2,5 m ont été installées de part et d’autre de la voie pour empêcher les intrusions d’animaux, sources de nombreux accidents. Des travaux de modernisation ont également été réalisés sur le réseau ferroviaire. Le train ira plus vite mais coûtera aussi un peu plus cher. L’augmentation des billets sera de l’ordre de 4 à 6 €. Dans le même temps, la SNCF a décidé de densifier son offre de billets à petits prix, les Prem’s et les Ouigo. À noter, les voyageurs des TGV entre Paris et Rennes bénéficieront de la 4G tout au long du trajet, hors tunnels. La mise en service de la LGV est un des piliers du projet Bretagne à grande vitesse (BGV). Ce projet vise à améliorer la mobilité en Bretagne et à rapprocher la région de la capitale, des grandes villes françaises et des métropoles européennes. La BGV repose sur 3 autres axes : la modernisation des principales gares de Bretagne pour faciliter les correspondances et les changements de modes de transport, des travaux sur les lignes Rennes – Brest et Rennes – Quimper pour raccourcir les temps de parcours, la refonte et l’augmentation de l’offre de transport TGV, TER et lignes routières pour améliorer les déplacements de tous.

Éléments du dossier :

Jean-Luc Chenut : "L'effet LGV profite à tous les territoires d'Ille-et-Vilaine"

C'est l'engagement commun des collectivités bretonnes qui a permis l'arrivée de la LGV dès 2017. Jean-Luc Chenut, Président du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine, retrace l'action du Département dans cette mobilisation.

En Ille-et-Vilaine, la mise en service de la LGV a impliqué la construction de 48,5 km de nouvelles voies ferroviaires

L'action du Département pour la Ligne à grande vitesse LGV Rennes-Paris

A compter du 2 juillet 2017, la ligne à grande vitesse (LGV) relie Rennes et Paris en 1h30 seulement. Un gain de temps précieux pour renforcer l’attractivité économique de la Bretagne. Partenaire financier du projet, le Département est en première ligne dans les opérations d’aménagement foncier et routier le long du tracé.

Monopol'Ille, le jeu en Ligne à grande vitesse

A l'occasion de l'ouverture de la Ligne à grande vitesse qui place l'Ille-et-Vilaine à moins d'1h30 de Paris, revisitez les coulisses de ce projet hors-norme à travers quarante questions. A chaque bonne réponse, vous gagnez du temps vers vos destinations bretilliennes, dans l'espoir de débloquer l'une des trois questions mystères !

10 bonnes raisons de #passezalouest en Ille-et-Vilaine

Pour un week-end ou des vacances, pour le travail ou pour la vie, voici 10 bonnes raisons de venir découvrir notre département d'Ille-et-Vilaine.