Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

L'assemblée départementale vote le Plan Collèges pour l'Ille-et-Vilaine

30/09/2016

En 2021, l’Ille-et-Vilaine devrait accueillir 3 000 élèves de plus qu’aujourd’hui dans les établissements publics (31 500 collégiens et collégiennes à ce jour). Le Département doit envisager dès aujourd’hui la construction de nouveaux collèges et programmer d’importants travaux d’extension et de restructuration pour une vingtaine d’établissements existants. Près d’une année a été nécessaire pour étudier l’évolution démographique des collégiens attendus en Ille-et- Vilaine d’ici 2021 et en échanger avec les interlocuteurs clefs du Département : Rectorat et Inspection d’académie, intercommunalités et communes.
 

Les secteurs géographiques qui connaîtront les plus fortes poussées démographiques sont le sud et l’ouest du département et e nord de Rennes. Ils  cumuleront à eux trois un déficit de 2 600 places à horizon 2021 si rien n’est entrepris. Des extensions et restructurations de collèges ne suffiront pas à répondre aux besoins. Il est donc décidé la construction de deux collèges dans le sud du département et d’un collège à l’ouest de l’Ille-et-Vilaine. S’agissant du nord du bassin rennais, où les besoins sont là aussi avérés, l’étude engagée par le Département doit se poursuivre afin de définir, d’ici la fin de l’année, la solution la plus pertinente. La construction de ces collèges prendra quatre années. Ils accueilleront 500 à 600 collégiens chacun.

> La construction de 3 nouveaux collèges actée

Le principe de construction de 3 nouveaux collèges ayant été validé par l’assemblée départementale en juin dernier, il convient désormais de déterminer quelles seront les communes susceptibles de les accueillir. Plusieurs critères ont été retenus pour proposer au vote de l’assemblée départementale, lors de la  session des 29 et 30 septembre 2016, une proposition objective et argumentée.

- Les critères pris en compte

4 critères ont été pris en compte pour déterminer les communes les plus pertinentes :

- La population globale de la commune ;
- Le nombre de collégiens résidant dans la commune
- Les équipements sportifs et culturels existants ;
- Les conséquences sur le temps de transport des collégiens.

Outre l’analyse de ces critères, chaque  commune retenue doit s’engager à céder gracieusement au Département d’Ille-et-Vilaine une parcelle d’une 
surface d’au moins 30 000 m2 (soit 3 hectares), dont elle a la propriété, pour la construction du collège.
 
La commune devra également s’engager à aménager les accès et les abords de ce nouvel équipement, nécessitant de l’ordre d’un hectare supplémentaire pour créer notamment :
- des voies d’accès pour tout type de véhicules (voitures, autocars, camions de livraison…) ;
-  des parkings-minute pour la dépose des élèves ;
- des parkings de stationnement pour les personnels du collège, visiteurs et parents d’élèves ;
- une aire de dépose et prise en charge des élèves pour le transport scolaire ;
- des voies d’accès pour les modes doux (piétons, vélos).
Elle s’engage également à construire les équipements sportifs (gymnase, piste  d’athlétisme, plateau extérieur) s’ils n’existent pas ou sont insuffisants.
Dans ce cas, le Département cofinancera les équipements.

- Les communes choisies pour accueillir les collèges

Les communes choisies par les élus départementaux sont : Bréal-sous-Montfort, dans le secteur ouest, Laillé et Guipry–Messac dans le sud du département.

La création de ces collèges a bien évidemment un impact sur la sectorisation scolaire. À Guipry-Messac, le collège concernera les communes de Guipry-Messac, Guignen, Pléchatel, Saint-Malo-de-Phily et Saint-Senoux.  Laillé, le collège accueillera les élèves de Laillé et Bourg-des-Comptes.

> Accompagner la transformation numérique au collège

La loi pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013 a inscrit le numérique comme un puissant levier d’action pour transformer l’école
et permettre la réussite éducative de tous les élèves. L’usage du numérique doit permettre de développer la transversalité, la créativité, la collaboration et la
communication au sein des collèges et vers l’extérieur. Le Département lance à la rentrée son plan numérique éducatif. Il vise notamment à renforcer le débit,
l’accès, les outils et la maintenance informatique des collèges, et à promouvoir les usages du numérique des collégiennes et des collégiens.

> Anticiper les évolutions démographiques en confortant la mixité sociale

Pour accompagner la croissance du nombre de jeunes en Ille-et-Vilaine, le Département lance un programme d’investissement sans précédent pour rénover, agrandir et aussi créer de nouveaux collèges dans les années à venir. Un des dix engagements prioritaires du Département pour le mandat est d’être en capacité d’accueillir dans les meilleures conditions 3000 nouveaux élèves d’ici 2021.
 

Voir en plein écran

Le plan d’accueil se fera en veillant à favoriser la mixité sociale dans les collèges. C’est une condition indispensable au principe d’égalité et à l’apprentissage de la vie en société.
 
Le Département veillera également à faire des collèges des lieux propices à l’apprentissage, favorisant une bonne qualité de vie collégienne. Ils tendront
vers l’exemplarité en matière de transition énergétique et environnementale (alimentation responsable, gestion des déchets).
 

> Assurer le transport scolaire de 34000 élèves

Le Département assurera les transports scolaires de 34000 élèves, avant que cette compétence ne soit transférée à la Région le 1er septembre 2017.
L’accent sera mis sur la sécurité dans les cars, et sur l’accessibilité financière de ce service public pour les familles.