Nous, vous… Ille-et-Vilaine.fr

Protection de l’enfance : agir dans l’intérêt de l’enfant

publié le 21.09.2015
© Franck Hamon

Le Département d’Ille-et-Vilaine a choisi de placer la prévention au cœur de sa mission de protection des mineurs en danger.

Le service de l’aide sociale à l’enfance intervient auprès des familles qui rencontrent des difficultés dans l’éducation et les soins de leur enfant. Pour les guider et pour toute situation d'enfants en danger ou en risque de l'être, des professionnels sont à l'écoute dans chacun des vingt-deux centres départementaux d’action sociale (CDAS) d’Ille-et-Vilaine. Leur premier objectif : éviter les ruptures familiales.

L’aide éducative à domicile

Le Département d’Ille-et-Vilaine aide ainsi les parents à assumer la prise en charge de leurs enfants. Il leur apporte un soutien matériel et éducatif qui peut se traduire par des aides financières mais aussi par l’intervention de professionnels au domicile du foyer. Pour restaurer une situation parfois fragile, les techniciennes de l’intervention sociale et familiale, les éducateurs et assistants sociaux participent à la prise en charge des enfants et jouent auprès des parents un rôle de conseils sur l’éducation ou la santé.
Le Département d’Ille-et-Vilaine  s’est fixé pour ambition de renforcer la place et l’implication des enfants et des familles dans les accompagnements.

La prise en charge des enfants et des jeunes

Lorsque la situation de l’enfant ou du jeune l’exige, soit à la demande des parents, soit sur décision du juge ou en qualité de pupille de l’Etat, le Département est chargé d’organiser son accueil. Il cherche alors les solutions les plus adaptées aux besoins du jeune et aux ressources en présence.
En fonction de la situation, il peut être accueilli au sein d’un établissement habilité par l'aide sociale à l'enfance d’accueil ou encore, cas le plus fréquent, chez un assistant familial. 
Le Département emploie 850 assistants familiaux. Ces professionnels sont chargés d’accueillir à leur domicile, jour et nuit, un ou plusieurs jeunes de moins de 21 ans dont les parents se trouvent en incapacité temporaire d’assumer leur éducation. Ils ne se substituent pas à la famille de l’enfant qui conserve, elle, l’autorité parentale le temps de cet accueil provisoire.
Quel que soit le type d’accueil choisi, il est pensé comme étant provisoire. Et parce que l’enfant doit pouvoir réintégrer le foyer de ses parents, le conseil départemental veille à maintenir le lien avec son environnement familial et aide les parents à dépasser leurs difficultés.
 

Chiffres

En 2013, près de 2 700 enfants étaient confiés au Département au titre de la protection de l’enfance. Ils étaient 1 700 en 2002. 

SOS Enfants en danger numéro national : 119

Vous êtes inquiet pour un enfant, pour votre enfant, vous ne savez pas quoi faire ? Pour en parler, être conseillé, un numéro unique : composez le 119. 24h/24, 7j/7 des professionnels sont à votre écoute.

Quatre principes d’intervention

Dans son schéma de protection de l’enfance 2013-2017, le conseil départemental s’est fixé quatre principes d’intervention : placer la prévention au cœur de son intervention, renforcer la place et l’implication des enfants et des familles dans les accompagnements, améliorer l’adéquation entre les besoins des enfants et des familles et les réponses apportées pour favoriser le maintien des liens entre l’enfant et son environnement, construire une nouvelle gouvernance départementale avec une clarification du rôle de chacun (services et établissements publics et associatifs exerçant des mesures d’aide sociale à l’enfance, partenaires institutionnels, professionnels du département…) et la création d’une instance partenariale.