Education
Haut de page

3 nouveaux collèges publics en 2020 à Bréal-sous-Montfort, Laillé et Guipry-Messac

3 nouveaux collèges en 2020
3 communes accueilleront les nouveaux collèges : Bréal-sous-Montfort, Laillé et Guipry-Messac

Trois nouveaux collèges publics ouvriront à la rentrée 2020. L’assemblée départementale s'est prononcée sur le choix des 3 communes où ils seront construits, lors de la session des 29 et 30 septembre : Bréal-sous-Montfort, Laillé et Guipry-Messac.

31500 collégiens ont fait leur rentrée dans le réseau public en septembre 2016. Dans 5 ans, ils devraient être 3000 de plus. Pour répondre à cette croissance démographique, le Département a lancé un programme de travaux sans précédent dans les collèges publics d’Ille-et-Vilaine : 180 millions d’euros seront investis durant le mandat. Les extensions ou restructurations dans une vingtaine d’établissements ne suffiront pas à répondre aux besoins. En juin 2016, les élus ont acté la création de 3 collèges dans des secteurs où les sureffectifs s’annoncent plus sensibles : deux au sud du département et un à l’ouest.

Des choix objectifs

Trois communes ont été retenues pour les accueillir : Bréal-sous-Montfort (5610 habitants), Laillé (5100 hab) et Guipry-Messac (6900 hab).
Quatre critères ont été pris en compte pour déterminer les communes les plus pertinentes : la population de la commune ; le nombre de collégiens résidant dans la commune ; les équipements sportifs et culturels existants ; les conséquences sur le temps de transport des collégiens.
En outre, la commune doit pouvoir s’engager à céder gracieusement au Département d’Ille-et-Vilaine une parcelle d’au moins 3 hectares, dont elle a la propriété, pour la construction du collège. Elle devra également aménager les accès et les abords.

Nouvelle sectorisation

La création de ces collèges a évidemment un impact sur la sectorisation scolaire. À Guipry-Messac, le collège concernera les communes de Guipry-Messac, Guignen, Pléchatel, Saint-Malo-de-Phily et Saint-Senoux.À Laillé, le collège accueillera les élèves de Laillé et Bourg-des-Comptes.
La création d’un quatrième collège est à l’étude, au nord de la métropole rennaise entre Saint-Grégoire et Montreuil-sur-Ille. L’assemblée départementale choisira la commune en décembre 2016 ou janvier 2017. L’établissement sera livré pour la rentrée 2021.

 

Voir en plein écran

Le Département va concevoir des établissements d’une nouvelle génération, répondant à 3 enjeux : les nouveaux usages pédagogique (numérique…), la mixité sociale, le développement durable (sobriété énergétique, circuits courts pour la restauration).
La construction d’un collège représente un investissement de 12 à 14 millions d’euros et 4 ans de projet. Au moins 40 postes d’agents techniques départementaux devront être créés (cuisine, maintenance, accueil). 360 000 € par an seront nécessaires pour couvrir les frais de fonctionnement de trois collèges.
Chaque établissement accueillera 500 à 600 collégiens.