Haut de page

Aide à domicile : un protocole pour soutenir le recrutement

signature protocole SAAD

Ce mardi 22 février, un protocole pour la mise en œuvre d’un plan partenarial de relance et de valorisation des recrutements dans les métiers de l’aide à domicile a été signé par Jean-Luc Chenut, président du conseil départemental et les différents partenaires, à l'Adedom à Acigné. Avec ce protocole, le Département d’Ille-et-Vilaine réaffirme sa volonté de soutenir l’emploi dans le secteur de l’accompagnement à domicile au bénéfice des personnes âgées ou en situation de handicap.

Aide à domicile : un secteur qui peine à recruter

Le secteur des services à domicile est confronté à des difficultés de recrutement massives, alors même que les besoins d’aide, d’accompagnement et de soins des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, sont en constante augmentation. En Ille-et-Vilaine, "160 000 postes sont à créer d’ici 2022" dans ce secteur, précise Armelle Billard, vice-présidente de la MDPH.

Sur le terrain, les difficultés de recrutement ne font que s’aggraver. Manque de candidats, défauts de formation ou de préparation à l'exercice du métier, contribuent à un turn-over important... 97% des répondants au questionnaire envoyé à toutes les SAAD (Service d'Aide et d'Accompagnement à domicile) pointent du doigt des difficultés de recrutement.

La crise sanitaire a mis en évidence l’importance de ces métiers qui permettent le maintien à domicile de personnes âgées dépendantes ou en situation de handicap dans de bonnes conditions, en lien avec leur environnement habituel.

En savoir plus sur les services d'aide à domicile

Le protocole pour l’emploi dans le secteur de l’aide à domicile : mode d’emploi

Le protocole départemental relatif à la mise en œuvre d’un plan d’actions interinstitutionnel et partenarial, en faveur de l’emploi sur le secteur de l’aide à domicile est issu d’une réflexion menée avec plusieurs fédérations du domicile présentes sur le Département, avec le Conseil Régional et la Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé au Travail (CARSAT).

Il s’articule autour de trois axes :

  • Soutenir et faire connaître les actions et les expérimentations des Services d’Aides et d’Accompagnement à Domicile (SAAD) en matière de qualité de vie au travail et de valorisation des métiers,
  • Offrir un parcours vers l’emploi : de la formation à la professionnalisation des intervenants,
  • Soutenir les actions innovantes en ressources humaines améliorant l’attractivité des métiers et l’accompagnement vers l’emploi.

Les solidarités humaines : une priorité pour le Département d’Ille-et-Vilaine

L’action du Département s’inscrit dans la continuité des objectifs poursuivis par le schéma départemental concernant l’autonomie des personnes âgées et des personnes en situation de handicap, adopté par l’Assemblée départementale en janvier 2015 et par la Stratégie territoriale de l’aide à domicile, adoptée en novembre 2018. Les actions menées visent à favoriser et conforter la vie à domicile de ces personnes, mais également à promouvoir une offre d’accueil de qualité, de proximité, adaptée et accessible à tous.

Pour l'année 2022, le Département a voté un budget dédié au champ des solidarités humaines de 487 millions d'euros, en hausse de 5,8%.  

Eclairage : 3 questions à...Armelle Billard

Armelle Billard est vice-Présidente déléguée aux personnes âgées, au handicap, à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH).

 

En quoi consiste ce protocole ?

Armelle Billard : "Ce protocole a pour ambition d’articuler les travaux des différents acteurs engagés à l’échelle de la Région et du Département d’Ille-et-Vilaine dans la recherche et la mise en œuvre de leviers au recrutement au sein de structures d’aide et d’accompagnement à domicile autour de plusieurs axes complémentaires. Il fait fonction de document de référence recensant les différentes initiatives concourant au recrutement et à l’attractivité des métiers d’aide à domicile, tout en prenant en compte les effets de passerelles aide/soins dans le cadre des Services Polyvalents d’Aide et de Soins à Domicile (SPASAD)."

Pouvez-vous nous faire un état des lieux du secteur des services à domicile ?

A.B : "Le secteur des services à domicile est confronté à des difficultés de recrutement massives, alors même que les besoins d’aide, d’accompagnement et de soins des personnes âgées et des personnes en situation de handicap ne cessent d’augmenter. Ces difficultés observées au plan national ont pu être objectivées pour l’Ille-et-Vilaine au travers d’un questionnaire adressé à tous les SAAD du département, dans le cadre de l’élaboration de la stratégie territoriale de l’aide à domicile. Malgré le fait qu’il s’agisse d’emplois d’utilité sociale, non délocalisables et pour lesquels les besoins à venir permettent d’évaluer à 160 000 les postes à créer d’ici 2022, les difficultés de recrutement ne font que s’aggraver.

97 % des répondants ont déclaré avoir des difficultés à recruter, que ce soit pour des Auxiliaires de vie sociale (AVS) qualifiés ou des intervenants à domicile non-qualifiés. Ces difficultés reposent non seulement sur un nombre de candidatures très insuffisant, mais également sur un manque de préparation et de formation des candidats pour exercer ces emplois.

Les acteurs du domicile partagent le constat d’un turn-over important des professionnels, lié notamment au remplacement des agents en arrêt de travail, malgré une attente de stabilité de la part des bénéficiaires. Ils soulignent également le besoin de formation des intervenants, notamment sur les troubles cognitifs et le handicap psychique, ce d’autant plus que les SAAD sont confrontés à l’accompagnement de publics en forte dépendance et/ou avec des caractéristiques de fragilité cognitive."

En quoi ce protocole peut-il aider à résoudre les problèmes du recrutement ?

A.B : "Pour les acteurs du domicile, institutions et gestionnaires, l’enjeu prioritaire est de valoriser les métiers et soutenir les services dans le recrutement. Ainsi et considérant l’urgence de la situation, le Département a souhaité, en accord avec le Conseil Régional, qu’un protocole départemental associant l’Interfédérale Domicile 35 et la CARSAT soit mis en œuvre dès 2021, en cohérence avec les réflexions menées au niveau régional dans le cadre du contrat d’objectifs « emploi-compétences-formation-orientation » du secteur de l’accompagnement et de l’aide à domicile. Cela doit favoriser le recrutement et l’attractivité dans ce secteur essentiel."