Haut de page

Contournement de Vitré : retour sur la 3ème phase de concertation

travaux route

Le Département d’Ille-et-Vilaine, la ville de Vitré et Vitré Communauté ont lancé une série d’études visant à la création d’un contournement routier de Vitré qui s’inscrirait dans la continuité de la rocade existante. A l’issue de la 3ème phase de concertation organisée du 05 octobre au 11 novembre 2020, un bilan global a été établi. A l'issue des débats, les élu.es départementaux réuni.es en session ce vendredi 23 avril 2021 viennent de l'approuver à l'unanimité, et de prendre acte des propositions de tracés et de la poursuite des études.

Rappels sur la démarche

En 2017, après avoir mené une réflexion sur les mobilités à l’échelle de  leur territoire, Vitré Communauté et la ville de Vitré ont émis le souhait que le Département réalise un contournement de Vitré.

Les deux premières phases d’études et de concertation ont permis de confirmer l’opportunité du projet et de l’affiner au regard des points de préoccupations exprimés. Des premières variantes ont d’ores et déjà été écartées. L’objectif est bien de définir un projet équilibré entre le respect des contraintes techniques et les effets sur le cadre de vie et l’environnement.

Futurs usagers, cyclistes et automobilistes, riverains, habitants, exploitants agricoles, élus locaux, partenaires économiques et associatifs ont été invités à participer aux temps d’échanges organisés depuis 2018. 
 

En 2020, une troisième phase de concertation a été organisée avec pour objectifs d’affiner les différentes variantes routières étudiées et de définir les liaisons cyclables. Malgré le contexte sanitaire et l’adaptation des modalités d’accueil lors des rencontres, le public a pu s’exprimer largement sur des projets très complets et très détaillés. Comme pour les deux premières phases, cette phase de concertation a été riche d’enseignements et a permis à chacun de s’approprier les études techniques et environnementales sur les différents tracés. Les contributions permettent de mieux saisir les enjeux et ainsi d’affiner les choix de tracés.

Quels sont les bénéfices attendus du projet ?

  • Grâce à la décongestion du réseau routier : améliorer le cadre de vie.
  • Désenclaver le nord-est de Vitré Communauté.
  • Favoriser le report modal et le développement du vélo.
  • Faciliter l’apaisement du centre-ville en cohérence avec la volonté de renforcement de son attractivité.
  • Faciliter la desserte des pôles d’activités existants.
  • Renforcer l’attractivité économique du territoire.
  • Améliorer la sécurité et le confort des usagers.

Bilan de la troisième phase de concertation

A l’issue de cette 3ème phase de concertation, les tracés cyclables et routiers ont été choisis par le comité de pilotage, à l’exception d’un secteur. Le secteur Nord, entre les lieux-dits « La Trognardière » et « La Grenouillère », doit faire l’objet d’arbitrages complémentaires, au terme d’une analyse associant notamment les services de l’État concernant la compatibilité du projet avec les protections liées au point de captage d’eau du pont Billon et la faisabilité juridique, technique et financière de son déplacement éventuel, et la Ville de Vitré concernant l’engagement de la procédure de modification ou de révision de l’Aire de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine.
 

Au total, 245 personnes ont participé en présentiel aux différents temps de rencontres organisés, auxquels s’ajoutent les personnes ayant participé par voie dématérialisée et s’étant rendues dans les mairies concernées. Parmi ces participants, on compte :
  • Les riverains directement concernés par les variantes du projet ;
  • Les propriétaires et exploitants agricoles situés à proximité immédiate des différentes variantes routières proposées ;
  • Les acteurs associatifs locaux et départementaux ;
  • Les acteurs économiques ;
  • Les élus locaux, notamment lors de la réunion publique du 20 octobre.

Les enseignements de la démarche

Cette concertation a confirmé les attentes d’une partie des citoyens pour un projet participant au désenclavement du nord-est du territoire et permettant d’apaiser les circulations tout en améliorant le cadre de vie de certains riverains aujourd’hui fortement impactés par le trafic routier (route d’Ernée, boulevard d’Helmstedt en particulier).

Des attentes ont également été exprimées pour le développement des aménagements en faveur de modes de déplacements alternatifs à la voiture, liaisons douces et transports en commun, avec ou sans la réalisation du projet de contournement.

Il faut également noter des inquiétudes fortes des riverains concernés sur la question de l’impact sur leur cadre de vie. Des mesures de réduction et de compensation sont attendues du Conseil Départemental.

Les points de vigilance qui ressortent de cette concertation sont notamment :

  • La cohérence de l’ensemble des politiques de mobilité dans le cadre d’une réflexion globale à l’aune de la transition énergétique ;
  • Les enjeux agricoles et notamment la consommation du foncier ;
  • Les enjeux liés à la préservation de la ressource en eau potable ;
  • Les enjeux relatifs à la préservation de la biodiversité ;
  • Les enjeux sur le cadre de vie et la santé et les questions :
    • d’acoustique : des études complémentaires et des aménagements dédiés sont attendus ;
    • de respect du paysage, de la quiétude et du cadre de vie ;
    • de valeur des biens immobiliers : la démarche à suivre auprès des services du Conseil Départemental doit être précisée.

Et après ?

Pour les liaisons cyclables, les variantes choisies par le comité de pilotage prennent en compte deux enjeux majeurs :

  1. Favoriser les itinéraires les plus sécurisés.
  2. Favoriser la desserte des zones d’emplois, de service et les établissements scolaires.

Ainsi, les itinéraires privilégiés sont :

  • Pocé-les-Bois <-> Vitré : Pocé 1 depuis le bourg de Pocé-les-Bois le long de la RD 34.
  • Balazé <-> Vitré : Balazé 1 depuis le bourg de Balazé le long de la RD 178.
  • Erbrée <-> Vitré : Erbrée 2 depuis la plate-forme Intermarché, le long de la RD 29, sur l’ouvrage de franchissement du plan d’eau de la Valière et le long de la route des Eaux pour rejoindre Vitré.
  • Etrelles <-> Vitré : Etrelles 1 depuis le Bourg d’Étrelles avec un ouvrage de franchissement de la RN, une desserte de l’aire de covoiturage au Nord de l’échangeur avec la route de Paris, la liaison à la variante routière Sud B par la voie verte, puis la continuité le long de la variante Sud-B, la VC 12, et la route des eaux pour aller à Vitré Est, ou bien par la voie verte pour Vitré Ouest.
  • Torcé <-> Vitré : Torcé 1 depuis l’aire de covoiturage au sud de la RN 157, avec un ouvrage de franchissement à créer de la RN 157, la desserte de l’aire de covoiturage au sud de l’échangeur avec la route de Paris et la desserte de la zone d’activité. La continuité vers Vitré se fera le long de la RD 777 en site propre, puis en réutilisant soit la RD 108 soit la voie verte pour accéder à Vitré.

Pour les liaisons routières, des tracés précis ont été déterminés par le comité de pilotage, à l’exception du secteur Nord entre les lieux-dits « La Trognardière » et « La Grenouillère » nécessitant une analyse plus approfondie avec les services de l’État notamment.

  • Dans le secteur Ouest : la variante Ouest C est proposée. Elle comprend un échangeur complet avec la rocade ouest, et une entrée dans Vitré en venant du Sud, ainsi qu’une requalification de la section de RD 777, à étudier, du lieu-dit Le Marais, vers la zone de la Baratière.
  • Dans le secteur Sud : la variante Sud B2 se raccordant sur la RD 178 par un giratoire à proximité du pont d’Etrelles et sur la VC 12 à proximité du lieu-dit la Fourcherie des Landes est celle privilégiée.
  • Dans le secteur Nord : c’est le secteur qui a fait l’objet des contributions les plus nombreuses. C’est un secteur sensible notamment vis-à-vis de la biodiversité et de l’eau, ainsi qu’au regard de la proximité de la vallée de la Vilaine protégée par le périmètre de l’AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine). Les hypothèses retenues mixent différentes variantes proposées pour retenir le tracé de moindre impact, représenté sur la carte ci-après.


Ce tracé nécessite de mener des études complémentaires pour arrêter le choix sur cette micro-variante Nord. Il s’agit notamment de recueillir les orientations des services de l’État, d’étudier le déplacement éventuel du point de captage, d’approfondir les enjeux de ces variantes sur l’exploitation agricole du Plessis et de définir avec la ville de Vitré les procédures à mettre en œuvre dans le cadre de l’Aire de Mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine.

Les tracés cyclables et routiers qui ont été retenus par le comité de pilotage vont faire l’objet de nouvelles études. Le choix définitif des tracés à soumettre à enquête publique sera acté au regard des avis et des décisions des services de l’État et de la ville de Vitré.

La réalisation de ce contournement par le Conseil départemental est par ailleurs conditionnée à la conclusion d’un Pacte des Mobilités Locales, qui sera négocié dans les mois qui viennent avec les collectivités du territoire, qui devront s’engager à mettre en œuvre des actions opérationnelles et stratégiques en faveur des mobilités durables.

A consulter

L’annexe 14 ainsi que ses annexes correspondent au bilan de la concertation et à ses annexes de la 2e phase de concertation, déjà en ligne depuis l’été 2019, car le dossier englobe les trois phases. Eclairé des avis exprimés ainsi que des études effectuées, le comité de pilotage a déterminé un périmètre pour l’approfondissement des études. Le document associé est également disponible.


Dossier sur la concertation du contournement de Vitré