Haut de page

Cueillette aux champignons en Ille-et-Vilaine : quelles sont les règles ?

cueillette champignons

La cueillette aux champignons est l'un des grands plaisirs de l'automne pour de nombreux gourmands et amoureux de la nature. Envie de partir à la cueuillette aux champignons dans les forêts d'Ille-et-Vilaine ? Sachez que la cueillette au sein des espaces naturels du département est réglementée. Quantité maximale, restrictions, jours autorisés : voici tous nos bons conseils pour une quête de cèpes, bolets, chanterelles ou coprins chevelus dans le respect de la loi et de la forêt. 

Dès que l'automne arrive, les adeptes de la cueillette aux champignons sont nombreux à sillonner forêts et sous-bois pour remplir leur panier. Mais réussir sa cueillette aux champignons ne s'improvise pas ! Saviez-vous que la cueillette des champignons est réglementée ? Gestes, matériel, quantités : voici toutes les précautions pour une cueillette en toute légalité et avec un minimum d'impact sur l'écosystème forestier.

Règles de la cueillette des champignons en Ille-et-Vilaine

À la cueillette aux champignons, tout n'est pas permis. En effet, cette habitude automnale si appréciée des promeneurs fait l'objet d'une réglementation précise. Petit mémo pour vous adonner à cette activité nature et gourmande sans risquer de ramasser aussi une amende.

Découvrez ce petit mémo en vidéo : 

Où peut-on cueillir des champignons en Ille-et-Vilaine ?

Un champignon n'est pas totalement libre. Néanmoins, au regard de la loi, il est la propriété de celui à qui appartient le terrain sur lequel il pousse. Pour les forêts publiques, il s'agit donc de l'Etat pour les forêts domaniales, et du Département pour les Espaces Naturels Sensibles (ENS). Selon l'article 1 de l'arrêté préfectoral du 9 octobre 2017, précisant la réglementation de la cueillette des champignons en Ille-et-Vilaine : " Sur tout le territoire du département, la cueillette des champignons non cultivés est soumise à l'autorisation du propriétaire ou de ses ayants droit." En principe, il est donc nécessaire d'obtenir le consentement du propriétaire de la forêt ou du sous-bois pour se servir en champignons.

Tout ramassage non autorisé de champignons en forêt publique ou privée est puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 150 € (article 131-31 du Code pénal).

Toutefois, en Ille-et-Vilaine, la cueillette est tolérée dans les forêts domaniales et les espaces naturels sensibles, à condition de respecter les heures de cueillette et de ne pas dépasser la quantité maximale de champignons autorisée.

Pour votre propre sécurité, pensez à informer vos proches de votre lieu de cueillette, chaque année, des secours sont alertés pour retrouver des ramasseurs égarés en forêt.

Quelle quantité maximum de champignons a-t-on le droit de ramasser ?


La quantité autorisée pour la cueillette de champignons est fixée à 5 litres par jour et par personne. L'arrêté préfectoral mentionne cette quantité de 5 litres, ce qui correspond à "une consommation familiale" ou encore un panier bien garni. D'ailleurs : petite astuce : évitez d'utiliser un sac plastique pour transporter les champignons trouvés, au risque de voir votre belle récolte écrasée. Choisissez des champignons de taille adulte et en bon état.

La récolte doit rester destinée à une consommation dans le cadre familial. La revente de la récolte est interdite.

Quand peut-on cueillir des champignons en Ille-et-Vilaine ?

Dans les forêts domaniales appartenant à l'Etat, la cueillette est interdite les mardis et jeudis. Autrement dit, la cueillette des champignons est autorisée les lundis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches de 8 heures du matin jusqu'au coucher du soleil (n'en déplaise aux noctambules forestiers).

Pour rappel, les forêts domaniales d'Ille-et-Vilaine sont les suivantes :

  • forêt de Saint-Aubin-du-Cormier
  • forêt de Fougères
  • forêt de Paimpont
  • forêt de Liffré
  • forêt de Rennes
  • forêt du Mesnil
  • forêt de Montauban-de-Bretagne
  • forêt de Villecartier
  • forêt de Coëtquen

La cueillette est également possible dans l'ensemble des espaces naturels sensibles du Département, sous réserve de respecter la quantité maximale de 5 litres par jour et par personne. Concernant les jours et les heures, il est conseillé de vous rapprocher de la mairie, notamment pour connaître les jours de battue des chasseurs.
 

 

Champignons comestibles ou toxiques : comment savoir ?

Près de 30 000 variétés de champignons sont répertoriées en France...Dans ce contexte, délicat de prétendre reconnaître à coup sûr un champignon. La prudence s'impose !

Pour éviter l'intoxication alimentaire, veillez à :

  • ne pas cueillir les espèces de champignons que vous ne connaissez pas
  • ne pas mélanger dans votre panier les champignons dont vous êtes sûrs et ceux pour lesquels vous avez un doute, afin de limiter toute contamination
  • triez votre récolte à la lumière du jour
  • ne pas se fier aux applications mobiles pour identifier vos champignons, la méthode est régulièrement la cause d'erreur fâcheuse
  • en cas de doute, demandez l'avis d'un spécialiste, un pharmacien ou un mycologue pourra vous éclairer sur l'espèce concernée.

L'Amanite tue-mouches est l'un des champignons toxiques les plus reconnaissables. Selon le centre anti-poison, sa consommation entraîne dans un premier temps des troubles du comportement, de l'agitation, suivis d'une phase de torpeur, voire d'un coma dans les cas les plus graves. Nausées, diarrhés, vomissements font partie de la symptomatologie observée en cas d'ingestion.
 

Les principes d'une cueillette durable et éco-responsable

Pour limiter l'impact de la cueillette sur l'écosystème forestier et vous assurer de nouvelles cueillettes les années suivantes, ne malmenez pas les champignons ! Voici quelques recommandations simples à suivre pour être certain de préserver votre "coin à champignons" favori.

"Le sous-bois tu ne piétineras pas"

Il est impératif d'éviter de piétiner le sous-bois. En effet, les passages à répétition des promeneurs peut dégrader le réseau de racines mycéliennes souterrain, situé sous les pieds de champignons.

"Le humus, tu n'abîmeras pas"

Le humus correspond à la couche de terre en surface, soit les 10 premiers centimètres du sol. Indispensable à la vie du champignons, cette partie supérieure doit être préservée au maximum. L'usage d'outils scarificateurs, de râteaux, de pioches ou de crocs pour la cueillette est strictement interdit pour ne pas détruire le mycélium souterrain des champignons.

"Avec modération, tu consommeras"

La règle d'or pour éviter d'épuiser les ressources naturelles : la modération. Restez raisonnable sur la quantité récoltée, et ne ramassez uniquement ce que vous êtes certain de manger.