Haut de page

Femmes victimes de violences, comment alerter ?

femme pont

Victimes ou témoins de violences intra-familiales : alertez !

En Ille-et-Vilaine, l'écoute, l'information et l'orientation des femmes victimes sont assurées en continu.

La plateforme d'écoute et d'orientation de l’ASFAD continue d’assurer sa mission 24h/24 et 7j/7 au 02 99 54 44 88.

Dans les centres de planification du Département, les conseillers conjugaux et familiaux et les assistant.es sociaux proposent des entretiens téléphoniques.

Pour les joindre, contactez votre Centre départemental d’action sociale.

Le service départemental Info sociale en ligne répond à vos question au 0 800 95 35 45, du lundi au vendredi, de 9h à 18h (appel et service gratuit et confidentiel). Vous pouvez également adresser vos questions par mail : isl@ille-et-vilaine.fr

En cas d’urgence

Pour tout cas de danger grave et immédiat, avec nécessité d’une intervention sur place, contacter les services de première urgence. Le 17 doit être le moyen de contact utilisé en cas d’urgence. Il permet une action rapide de la police ou de la gendarmerie et que tout soit mis en place pour protéger la ou les victimes. Les services de police ou de gendarmerie (17 ou 112), les pompiers (18 ou 112) ou le Samu (15) sont mobilisés pour les situations d’urgence.

La plateforme de signalement des violences sexuelles disponible sur arretonslesviolences.gouv.fr

24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, elle permet de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme et sécurisée. Chacun peut diriger les victimes de violences conjugales vers cette plateforme, plus adaptée à la période.

Le 3919 : numéro d’écoute national

Une écoute à distance est en place.
Un numéro d’urgence existe pour alerter par sms : le 114.
La ligne est ouverte du lundi au samedi de 9h à 19h.

L’accueil d’urgence n’est pas interrompu

Les accueils de nouvelles femmes  par des associations locales et des centres d’hébergement d’urgence peuvent se poursuivre dans le respect des mesures barrières.

Les pharmacies peuvent aussi recueillir les alertes

Les victimes de violences intra-familiales peuvent se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile, où elles seront accueillies et où l’alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l’ordre.

Ce dispositif permet :

  • une alerte efficace et discrète vis-à-vis de la personne violente ;

  • une prise en charge rapide des victimes ;

  • le dépôt de plainte, le début de l’enquête judiciaire et la recherche de solutions de mise à l’abri.