Logement
Haut de page

Fonds de solidarité logement : des mesures exceptionnelles pour faire face à la crise

Fonds de solidarité logement

En réponse au contexte de crise sanitaire, le Département vient d’adopter des dispositions exceptionnelles permettant au Fonds de Solidarité Logement de soutenir les Bretilliens et Bretilliennes rencontrant des difficultés de paiement des loyers et charges liées au logement.

La crise sanitaire que nous traversons va fragiliser un nombre important de ménages. Cette précarisation peut avoir un impact important sur le paiement des loyers et des charges liées au logement. L’Union Sociale de l’Habitat (USH) a estimé qu’au niveau national les impayés de loyer ont déjà augmenté de 10%.

Une aide exceptionnelle au paiement du loyer et des charges

Pour aider les ménages qui ne peuvent faire face aux frais d’accès à un logement ou qui rencontrent des difficultés à conserver leur logement, le Département dispose d’un outil efficace : le Fonds de Solidarité Logement.

Le FSL a vocation à être sollicité pour financer certains frais liés à l’entrée dans un nouveau logement locatif : dépôt de garantie (caution), aide au paiement du premier loyer en compensation du droit à l’allocation logement, frais d'agence immobilière...

Le FSL peut également prendre en charge une partie des dettes de téléphonie, d'eau, d'énergie (gaz, électricité, fuel…), de loyer, d’assurance habitation…et ainsi permettre aux ménages de se maintenir dans leur logement.

Sans attendre une quantification précise des impacts de la crise, il était nécessaire pour le Département de revoir les modalités d’accès aux aides du FSL permettant aux Bretilliennes et Bretilliens de conserver leur logement en augmentant le plafond de ressources de 20 %.

Objectif : faciliter l’activation du dispositif en l'ouvrant à un public nouveau qui n’entrait pas jusqu’à présent dans les critères d’éligibilité.

Au-delà de cette modification des critères d’accès au FSL, le Département a également pris des mesures permettant :

  • de répondre aux ménages stationnés sur les aires d’accueil des gens du voyage du département pendant la période de confinement par la création d’une aide permettant de compenser les impayés de charges sur cette période ;
  • de fluidifier le traitement des demandes en augmentant le montant des aides traitées dans le cadre de la délégation donnée à la CAF ;
  • de créer un fonds de garantie permettant de sécuriser les bailleurs en cas de forte augmentation des impayés de loyer.

Et aussi

Vous rencontrez des difficultés pour payer votre loyer, plusieurs partenaires du Département peuvent également vous apporter leur aide et leur accompagnement :

L’adil vient de mettre en place un numéro vert gratuit : 0805 16 00 75.

 Au bout du fil, un juriste analyse votre situation juridique et vous informe sur les dispositifs à activer.

Les aides mises en place par Action logement

 L’Agir et l’Arcco ont également mis en place des aides

En savoir plus