Egalité femmes-fommes
Haut de page

Journée internationale des droits des femmes : le Département toujours mobilisé

Droit des femmes

La journée internationale des droits des femmes du 8 mars participe à la mise en lumière des avancées réelles sur la question de l’égalité entre les femmes et les hommes. Elle pointe aussi les inégalités persistantes et leur impact sociétal. Focus sur les actions mises en place par le Département pour favoriser l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.

Le Département s'engage pour plus d’égalité entre les femmes et les hommes en menant des actions à la fois au sein de la collectivité mais aussi sur le territoire auprès des habitant.es. Il est signataire, depuis 2014, de la charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale et a depuis mis en place un plan d’actions.

L’action sociale du Département en première ligne dans la lutte contre les violences faites aux femmes

Les violences subies par les femmes constituent l’une des violations des droits de l’homme les plus répandues dans le monde. Insultes, coups, harcèlement, menaces, agressions sexuelles, mariage forcé, mutilation génitale, trafic d’être humain… Ces violences prennent de multiples formes et elles peuvent se manifester tant dans l’espace public que dans le monde professionnel ou dans la sphère familiale. Le Département prend la pleine mesure de l’urgence des situations en mettant au service du public plusieurs dispositifs.

Un accompagnement des victimes de violences

Dans le cadre de ses missions d’action sociale, le Département contribue à l’accueil et l’accompagnement de personnes victimes de violences, dans les Centres Départementaux d’Action Sociale (Cdas)les centres de planification et d’éducation familiale, le Service d’Accompagnement des femmes enceintes en difficultés (SAFED). Par l'intermédiaire de son service info sociale en ligne, il oriente également les victimes ou leur entourage en fonction de leurs besoins.

Un soutien aux acteurs de la lutte contre les violences faites aux femmes

Le Département s’est engagé dans le protocole départemental de prévention et de lutte contre les violences faites aux femmes sous différentes modalités, notamment la participation au financement de la plateforme téléphonique départementale d’écoute et d’accueil temporaire, du Centre Départemental d’Accès aux Droits (CDAD), de lieux d’écoute et d’accompagnement des femmes victimes de violences (CIDFF, SOS victimes…), d’actions de sensibilisation.

Les Intervenants Sociaux en Commissariats et Gendarmeries (ISCG)

Le Département finance également le déploiement de postes d’Intervenants sociaux en commissariats et gendarmeries sur l’ensemble du département. Actuellement, 4 intervenants sont mobilisés sur les territoires de Rennes, Vitré, Redon et Saint-Malo. Leur déploiement doit être encore accru sur le territoire avec la création de postes sur les territoires de Rennes Métropole, Brocéliande et Fougères. Dispositif passerelle entre les champs du pénal, de la sécurité publique, du social et du médico-psychologique, l’intervenant∙e participe à la lutte contre les violences faites aux femmes et intrafamiliales. Le Département participe par ailleurs aux réseaux VIF (violences Intra-familiales) constitués sur les territoires.

 L’égalité femmes-hommes : un principe à affirmer dès le collège

L’éducation joue un rôle de premier plan dans l’instauration d’une véritable égalité.

En matière de construction et d’aménagement des nouveaux collèges, notamment ceux de Bréal-sous-Montfort, Guipry-Messac et Laillé, le cahier des charges intègre des principes relatifs à la charte « Egalité Femmes / Hommes » : des couloirs de circulation larges et lumineux pour limiter le sentiment d’insécurité que les jeunes filles peuvent parfois ressentir, des sanitaires prenant en compte les besoins physiologiques différents des garçons et des filles, une cour de récréation où les espaces sont repensés pour favoriser la mixité.
 
L’action du Département pour l’égalité femmes-hommes dans les collèges, c’est aussi le soutien à des actions éducatives. Le Département est ainsi régulièrement partenaire d’action de sensibilisation aux métiers issus de secteurs d’activité où l’un des deux sexes est peu représenté.

Retour en images sur Girls’R Coding, un stage d’initiation à l’informatique auxquel ont participé des collégiennes rennaises

Objectif de l'opération à laquelle le Département s'est associé : coder et casser les codes pour inciter les jeunes filles à s'orienter vers les métiers du numérique !

 

Service départemental d'incendie et de secours : plein feu sur l’égalité

Sapeur-pompier, un métier réservé aux hommes ? Le Département d’Ille-et-Vilaine et le Service départemental d’incendie et de secours d’Ille-et-Vilaine s’engagent en faveur de la féminisation des effectifs de sapeur-pompier. On compte aujourd’hui en Ille-et-Vilaine 5% de femmes chez les sapeurs-pompiers professionnels et 18 % de femmes parmi les volontaires.

Visionnez le reportage sur la féminisation des effectifs du SDIS 35

Approfondir