Solidarité
Haut de page

Des obsèques dignes partout en Ille-et-Vilaine

Le carré des indigents dans les cimetières, c’est terminé. Grâce aux collectifs Dignité cimetière qui essaiment dans toute l’Ille-et-Vilaine, les bretilliens les plus démunis bénéficient d'obsèques dignes et d'une sépulture décente.

Permettre aux personnes les plus isolées et les plus démunies d’avoir des obsèques dignes : tel est le combat du collectif Dignité cimetière qui a débuté à Rennes en 1998. Jusqu’alors, elles étaient enterrées, sans accompagnement. Et sur leur sépulture, seul un numéro figurait, pas même leur nom.

"Ces personnes avaient été exclues du temps de leur vivant, souligne Catherine Graugnard, référente du collectif de Bain-de-Bretagne. Et cela continuait même dans la mort ».

« En 2016 puis en 2019, deux personnes qui vivaient dans la précarité sont décédées sur la commune. Avec quelques bénévoles, nous nous sommes mobilisés pour préparer leur enterrement, en respectant leurs volontés et leurs croyance. Nous avons fait le nécessaire pour être présents à ce moment, explique t'elle ».

 
Le collectif de Bain-de-Bretagne fait partie des nombreux collectifs qui ont vu le jour en Ille-et-Vilaine ces dernières années. Une dynamique qui a permis d’aboutir à la signature, en octobre 2018, d’une charte départementale permettant d’assurer des obsèques dignes et une sépulture décente aux plus démunis. Une première en France. Deux après sa signature, 29 communes ont rejoint le combat.

« La signature de la charte départementale par la commune de Bain-de-Bretagne en décembre 2019, a officialisé l’implication de notre collectif. Cela nous donne de la visibilité. Désormais, si une personne démunie décède, le réseau peut se mettre en place rapidement. "

La signature de la charte engage également les Mairies sur quelques mesures, la mise à disposition d’une sépulture décente avec une plaque notamment. Une plaque nominative qui joue un rôle non négligeable pour permettre aux proches des défunts de retrouver leur parent disparu.

« Lorsque nous sommes sollicités pour organiser des obsèques, nous partons très vite à la recherche d’informations sur le défunts afin d’essayer de retrouver et contacter ses proches. Permettre les retrouvailles fait partie de notre mission, rappelle la référente du collectif bainais.

Une convention pour la publication gratuite des avis d’obsèques

Informer un large public d’un décès et communiquer les informations liées à la cérémonie funéraire afin de permettre à ceux qui le souhaiteraient de s’y rendre : c'est aussi tout l’enjeu de la publication d’un avis d’obsèques dans la presse.
 
Ce jeudi 15 octobre, Précom obsèques (régie publicitaire du Groupe SIPA Ouest-France) et le Département d’Ille-et-Vilaine ont signé une convention pour la publication gratuite d’avis d’obsèques des personnes démunies.

Cette convention permettra de publier un avis d’obsèques  dans le journal quotidien Ouest-France, pour les personnes démunies des 29 communes signataires de la Charte départementale pour les obsèques dignes et sépultures décentes.