Handicap
Haut de page

Une prestation pour compenser le handicap

Une prestation pour compenser le handicap

Suite à une opération qui s’est mal passée, Gilles Landais, 52 ans, est désormais en situation de handicap. Il ne peut plus accomplir seul certains gestes du quotidien qui peuvent paraître anodins et souhaite retrouver son autonomie en effectuant quelques aménagements dans son logement. Il sollicite pour cela la prestation de compensation du handicap, une aide personnalisée destinée à financer les dépenses liées à la perte d’autonomie. Reportage

La prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide personnalisée permettant aux personnes en situation de handicap de rester vivre chez elles.
Elle permet de financer les dépenses liées à la perte d'autonomie : 

  • des aides humaines
  • des aides techniques
  • des aides pour des aménagements de logement ou de véhicule, pour un surcoût de transport
  • des aides pour des besoins exceptionnels et les charges spécifiques (téléalarme, réparation d'un fauteuil roulant...)
  • des aides animalières

Comment faire pour bénéficier de la prestation de handicap ?

C'est la MDPH (Maison des personnes en situation de handicap) qui évalue les besoins de la personne et propose un plan personnalisé de compensation soumis à une équipe pluridisciplinaire constituée de professionnels médico-sociaux.
La commission des droits et de l’autonomie valide les proposition de ce plan. C'est le Département qui assure ensuite le paiement de la prestation.

Pour contacter la MDPH, plusieurs possibilités :

A noter : sur les territoires, les CLICs sont également des antennes de la Maison départementale des personnes handicapées. A ce titre, ils assurent un premier accueil d’information et de conseil pour les personnes en situation de handicap.

La MDPH en chiffres

La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) d’Ille-et-Vilaine est un lieu d'accueil unique pour les personnes en situation de handicap et leurs familles.

  • En 2018, elle a accueilli plus de 17 500 personnes et traité en moyenne près de 150 appels par jour.
  • Près de 66 000 demandes ont été reçues à la MDPH en 2018, dont plus de 14 000 concernant des enfants.
  • Le Département contribue au financement de la MDPH à hauteur de 2,4 millions d’euros.