Protection de l'enfance
Haut de page

Protection de l’enfance : le secrétaire d'Etat salue le travail de l'Ille-et-Vilaine

Ce lundi 20 janvier, l'Ille-et-Vilaine recevait la visite d'Adrien Taquet, secrétaire d'Etat en charge de la protection de l'enfance. Au programme de la matinée : une rencontre avec le président du Conseil départemental, la visite du Centre de l'enfance Henri-Fréville à Chantepie, des temps d'échanges avec les professionnels et des familles bénéficiant d'un accompagnement à domicile. L'occasion pour le Département de réaffirmer son engagement en faveur de la protection de l'enfance et de rappeler l'importance de l'accompagnement à domicile comme volet préventif.

6341 enfants accompagnés au titre de la protection de l’enfance en Ille-et-Vilaine

La protection de l'enfance est une mission phare du Département. Elle s'adresse aux familles rencontrant des difficultés et ne signifie pas systématiquement le retrait de l’enfant de ses dernières. Selon la situation familiale, l’Aide sociale à l'enfance peut proposer des aides aux familles qui ont besoin besoin d'être accompagnées. En Ille-et-Vilaine, les interventions à domicile auprès des enfants et des parents sont privilégiées, autant que possible, afin de prévenir les mesures de placement. Elles se traduisent par des aides financières, un fonds de prévention, le recours à des techniciens en intervention sociale et familiale (TISF) et à des aides à domicile, ou encore des interventions éducatives à domicile.

6341 enfants sont aujourd'hui accompagnés au titre de la protection de l'enfance en Ille-et-Vilaine. Parmi ces enfants, 3229 sont confiés à l'aide sociale à l'enfance, 3112 bénéficient de mesures d'accompagnement à domicile. 
  
A noter : le budget 2019 dédié “Famille, Enfance et Prévention” s’élève à 140 millions d’euros. Cette somme englobe, au titre de la protection de l’enfance, les coûts de prise en charge des enfants par des assistants familiaux ou des établissements de l’enfance, mais aussi les prises en charge à domicile.

L'accompagnement à domicile : un volet préventif essentiel au coeur de la stratégie de prévention et de protection de l'enfance

La moitié des mineurs relevant d’une mesure de protection de l’enfance le sont dans le cadre d’une mesure à domicile. Partant de ce constat, le secrétaire d’Etat a souhaité que soit conduite une démarche afin d’aboutir, au plan national, à un consensus sur les interventions de protection de l’enfance à domicile. Les conclusions ont vocation à inspirer les pratiques de tous les Départements et des acteurs oeuvrant dans le domaine de la protection de l’enfance : Justice, associations, institutions, acteurs du secteur médico-social… Le Département d'Ille-et-Vilaine s'est impliqué dans cette démarche qui a abouti à la présentation ce lundi 20 janvier, d'un rapport et de recommandations pour accompagner et guider les professionnels. L'accent est notamment mis sur la recherche de solutions visant à impliquer davantage les famille et à favoriser leur prise de conscience pour travailler sur leurs possibles résistances au changement.

Bientôt une mesure unique en Ille-et-Vilaine

En Ille-et-Vilaine, une démarche de concertation sur les mesures éducatives à domicile aboutira en 2020 à la mise en oeuvre d’une « mesure unique ». La mesure unique place les besoins fondamentaux de l’enfant et de la famille au coeur de l’accompagnement. Cette démarche innovante permettra de garantir une meilleure cohérence de l’intervention éducative à domicile, dans l’intérêt de l’enfant. Elle doit éviter la succession ou l’adjonction de plusieurs mesures, ce qui peut impliquer des risques de ruptures dans l’accompagnement.

Zoom sur le Centre de l'enfance Henri-Fréville

Lors de son déplacement, le secrétaire d’état s’est rendu au centre de l’enfance Henri-Fréville. A Chantepie, ce service d’accueil d’urgence gère 187 places d'accueil pour des enfants âgés de 3 jours à 18 ans, confiés en urgence au Département. 365 jours par an et 24h/24, les équipes de cet établissement public, unique en Ille-et-Vilaine, se relaient pour assurer une protection immédiate de ces enfants, évaluer leur état de santé physique et psychique, faire le bilan des relations familiales et de préconiser des actions de prise en charge, soit dans le cadre d’un retour à domicile soit dans un établissement ou une famille d'accueil. Le Centre de l'enfance accueille près de 500 enfants chaque année. Parmi eux, une soixantaine âgés de moins de 3 ans. Ces tout-petits séjournent à la pouponnière, pris en charge par des auxiliaire de puériculture, des éducateurs spécialisés et des psychologues. Les locaux de la pouponnières ont été restructurés en 2016.

 

Enfant en danger, comment alerter ?

Toute personne constatant une situation d'enfant en danger ou en risque de danger doit alerter les services adaptés. Comment et qui prévenir ? Après cette alerte, que va-t-il se passer ? Toutes les informations ici.

Devenir assistant familial

La protection de l’enfance est au cœur des priorités du Département d’Ille-et-Vilaine. Le Département recrute les assistants familiaux sur son territoire afin de répondre aux besoins d’accueil des jeunes confiés à l’aide sociale à l’enfance du Département. En quoi consiste le métier ? Qui peut devenir assistant familial ? Comment obtenir l'agrément ? Eléments de réponses