Haut de page

Ramassage de pommes pour les collégiens du Chêne Vert

Ramassafge de pommes à saint just

Opération ramassage de pommes pour les collégien.nes de la section SEGPA du collège le Chêne Vert à Bain-de-Bretagne. Accompagnés de leur professeure, les 15 élèves de 4ème se sont rendus dans le verger de l'espace naturel sensible de Cojoux à Saint-Just, pour récolter les pommes avec lesquelles ils vont confectionner leur propre jus de pommes. Le double objectif de ce projet pédagogique : découvrir les métiers verts comme arboriculteur et collecter des fonds pour financer des sorties scolaires. Une sortie nature qui pourrait faire naître des vocations professionnelles.

Après avoir échangé avec l'équipe enseignante de la section SEGPA (Section d'enseignement général et professionnel adapté) du collège le Chêne vert, le service de développement local de l'agence départementale des pays de Redon et des Vallons de Vilaine a mis à disposition de la classe une partie du verger de Saint-Just. Jeudi 21 octobre, les élèves ont donc passé la matinée sur le terrain pour ramasser un maximum de pommes, destinées ensuite à être pressées, puis conditionnées en bouteilles et vendues au sein de l'établissement scolaire.
 

Depuis 2 ans, plusieurs professeurs mettent en oeuvre chaque année ce projet pédagogique durant les mois de septembre et octobre. En classe, les jeunes travaillent autour de la pomme, imaginant des recettes et étudiant la culture de ce fruit.

Puis, place à l'action ! Les élèves ont pour mission de produire un jus de pommes, en s'investissant dans chacune des étapes de la fabrication : ramassage des pommes, pressage de la récolte dans une ferme de la Chapelle-Bouexic, mise en bouteilles, puis vente de la production au sein de leur collège. En cours d'arts plastiques, les élèves ont même imaginé l'étiquette à coller sur les bouteilles et conceptualisé un logo.
 

Sur l'ENS des landes de Cojoux à Saint-Just, les collégien.nes ont pu échanger avec les agents chargés de l'entretien paysager du site naturel départemental et mieux comprendre les contraintes et avantages de ce métier.

"L'intérêt pédagogique de ce projet est double. Cela permet à la fois de faire découvrir aux élèves des métiers accessibles dans leur orientation professionnelle, comme le métier d'arboriculteur qu'ils peuvent envisager d'exercer après un CAP dans 2 ans, mais aussi de collecter des fonds avec la vente du jus pour organiser des sorties scolaires", précise Anne Folschweiller, professeure d'atelier et de découverte professionnelle Hygiène Alimentation et Service du linge (HAS).

"La sortie ramassage des pommes et l'étape de pressage donnent vraiment du sens à tout ce qu'on a travaillé en classe. Les élèves sont contents d'être dehors, c'est la concrétisation de leur projet", poursuit l'enseignante. En 2019, près de 400 kilos de pommes avaient servi à la production de 200 bouteilles de jus de pommes artisanal.