Agriculture
Haut de page

La renaissance des races locales bretonnes

Vaches de race Armoricaine et Froment du Léon - Écomusée du Pays de Rennes.

Coucou de Rennes, vache bretonne pie noir, froment du Léon, mouton des landes de Bretagne, porc blanc de l’Ouest… ces races bretonnes font leur grand retour dans les prairies d’élevage et exploitations du grand ouest. En Ille-et-Vilaine, 150 éleveurs misent sur la renaissance des races locales, encouragés par la fédération des races de Bretagne, lauréate en décembre du premier prix européen pour l’innovation rurale.

Les races locales, une richesse à préserver

Moutons des landes de Bretagne, vaches bretonnes pie noire, vaches nantaises, chèvres des Fossés, porc blanc de l’Ouest, moutons d’Ouessant… Depuis plusieurs siècles, de nombreuses races animales existent en Bretagne. La plupart ont été un temps menacées mais nombreuses sont celles qui ont pu être sauvées. Malgré les efforts fournis, toutes les espèces ne le sont pas encore. Pourtant, ces races animales souvent anciennes sont parfaitement adaptées à leur territoire et font partie de leur patrimoine culturel. Elles présentent également des caractéristiques bien spécifiques et cette biodiversité génétique dite « rustique » constitue une richesse qu’il est nécessaire de préserver, notamment pour faire face à l’adaptation au changement climatique, à la raréfaction des ressources fourragères ainsi qu’à la multiplication des maladies vectorielles.

La fédération des races de Bretagne lauréate du premier prix européen de l’innovation rurale

Créée en 2011, la fédération des races de Bretagne  joue un rôle de premier plan dans la sauvegarde et la relance de l’élevage de races bretonnes rustiques. Sa mission : fédérer les actions de promotion, de maintien du patrimoine génétique et de valorisation des animaux d'élevage appartenant aux races locales. Cela passe par des actions de communication, par un soutien technique aux éleveurs ou un appui à la professionnalisation et à l’installation. En décembre dernier, la fédération s’est vue décernée le premier prix européen de l’innovation rurale par le jury du concours européen EURIC (EUropean Rural Innovation Contest) pour l’ensemble des actions qu’elle met en place, notamment depuis 2016,  dans le but de relancer l’élevage de races bretonnes rustiques. Elle est désormais officiellement « Ambassadeur européen de l’innovation rurale ». Pour en savoir plus sur la fédération c'est ici !

Et le Département dans tout ça ?

On recense actuellement 150 éleveurs de races bretonnes sur l’Ille-et-Vilaine dont 50 professionnels. 5 projets d’installation ont été accompagnés en 2019 par la fédération en Ille-et-Vilaine : 3 installations dans le pays Rennais en Bretonne Pie Noir (Romillé, Plélan-le-Grand, Betton), 1 installation en Armoricaine (Langouët), 1 installation en Porc Blanc de l’Ouest, Bretonne Pie Noir et moutons landes de Bretagne sur Fougères.
 
Les éleveurs de races locales sont éligibles aux aides du Département pour des projets d’installation, de production, de transformation et vente directe à la ferme… Au titre de la protection des races menacées, ils bénéficient d’une bonification du taux pour les aides aux investissements.
 
Le Département soutient également la Fédération des Races de Bretagne à hauteur de 3 500 € par an, une aide rétribuée ensuite aux 5 associations de races locales :

  • Syndicat des éleveurs de race bovine Armoricaine
  • Syndicat des éleveurs de race Froment du Léon
  • ​​​​​​​Syndicat des éleveurs de race Porc Blanc de l'Ouest
  • ​​​​​​​Union Bretonne Pie Noire
  • Association pour la promotion de la race bovine Nantaise

L’Union Bretonne Pie Noire, qui regroupe 170 éleveurs exerçant principalement en Bretagne et Loire-Atlantique, est par ailleurs lauréate de l’appel à projet du Département « Agriculture durable et citoyenne » 2019 : l’association a reçu une aide de 15 000€ pour son projet « Vers un signe officiel de qualité pour le Gwell® : IGP ». Le Gwell® est un produit laitier fermenté exclusivement produit à la ferme avec du lait de races locales bovines bretonnes et vendu en circuits-courts. Actuellement, on compte 17 producteurs de Gwell.

Approfondir

Aide à l'installation, portage foncier, aide à la diversifications... Pour en savoir plus sur les aides proposées par le Département aux agriculteurs et éleveurs c'est ici !