Haut de page

La route se partage : une action de prévention pour les citoyens sur les routes départementales

route avec panneau la route se partage

L’étape du Tour de France qui reliera Redon à Fougères se déroulera le mardi 29 juin 2021. Dans le cadre de l’opération « La route se partage », 80 panneaux de prévention sont déployés sur les routes départementales entre Redon et Fougères.

Pour sensibiliser aux bonnes pratiques de partage de la route entre cyclistes en automobilistes, le Département d’Ille-et-Vilaine s’associe depuis 2017 à l’opération initiée par les services de l’Etat « La route se partage ».

A l’occasion du passage du Tour de France dans le département, 80 panneaux de prévention avec la mention « je double, je m’écarte » vont être déployés sur les routes départementales entre Redon et Fougères. Certains seront visibles sur le parcours qu’emprunteront les cyclistes de la Grande boucle.

En 2020, en France, 174 cyclistes ont trouvé la mort et plus de 4000 ont été blessés. Ces accidents sont essentiellement dus à des problèmes liés aux comportements des usagers. Pour que les cyclistes puissent pratiquer le vélo sans danger, « La route se partage » poursuit deux objectifs :

  • sensibiliser les usager.e.s motorisé.e.s au partage de la route avec les cyclistes, beaucoup plus vulnérables,
  • sensibiliser les cyclistes sur les bons comportements.

 

Le Département d’Ille-et-Vilaine engagé pour les mobilités douces

En 2020, avec 260 kilomètres d’aménagements vélo, l’Ille-et-Vilaine est le deuxième département français avec le plus de nouveaux aménagements cyclables référencés.

« La route se partage » fait partie des onze actions du plan vélo voté par l’Assemblée départementale en novembre 2017.

Le Département a engagé une politique cyclable dès 2007, notamment à travers la création d’un maillage d’itinéraires cyclables à vocation touristique et de loisirs. Cette politique s’inscrit dans une logique de développement durable permettant de faire connaître aux usagers les aménagements ou itinéraires déjà réalisés par le Département, d’encourager la pratique cyclable, ou encore de l’identifier comme moyen de déplacement, d’insertion ou de santé.