Agriculture
Haut de page

De la terre à la bière !

En Ille-et-Vilaine, la tradition brassicole est ancienne et bien ancrée dans le paysage comme partout en Bretagne. Plusieurs brasseries artisanales fabriquent des bières de qualité à base de productions de céréales locales certifiées bio. Tour d’horizon d’une filière 100 % bio et 100 % locale en pleine expansion.

Un peu d’histoire

Le saviez-vous ? La bière est la 2ème boisson la plus consommée au monde derrière le thé et devant  le café. Sa composition est simple puisqu’elle ne nécessite que 4 ingrédients : 90 % d’eau, de l’orge transformé en malt, du houblon et des levures. Son origine ? Un mystère non élucidé ! Ce qui est sûr néanmoins c’est qu’en Mésopotamie, il y a un peu plus de 6000 ans, les Sumériens concoctaient déjà un breuvage s’apparentant à la bière que nous connaissons. Les habitants de l’Egypte ancienne en faisaient de même sur les rives du Nil, la boisson était alors considérée comme étant d’origine divine. En Europe, c’est au Moyen-âge que les premiers brasseurs professionnels apparaissent. S’ensuit une multiplication importante des brasseries sur tout le territoire, notamment au 19ème avec la révolution industrielle. La Bretagne et l’Ille-et-Vilaine n’échappent pas à la règle.  

Le renouveau passe par le bio

Pourquoi alors parler de renouveau ? A la fin des années 1980, un désamour entre les français et la bière apparait. La consommation diminue. L’industrialisation des procédés de production en est une des causes manifestes.  Le retour à une bière artisanale produite avec des matières premières biologiques locales est alors plébiscité.
 
C’est dans ce contexte que l’association « de la Terre à la Bière » voit le jour en 2006. Objectif : favoriser le développement et la structuration d’une filière brassicole biologique bretonne pour permettre à des brasseries artisanales du territoire d’être approvisionnées en orge brassicole bio local.
Au printemps 2006, les premières bières à base d’orge bio breton ont été brassées.
 
L’association anime à ce jour une filière unique en France : 100% ancrée sur son territoire et 100% bio.
 
Elle regroupe aujourd’hui pas moins de :

  • 77 producteurs d’orge brassicole dont 18 en Ille-et-Vilaine
  • 19 brasseurs artisanaux bretons dont 5 en Ille-et-Vilaine
  • 2 collecteurs de céréales bio (dont Agrobio Pinault basé à Pleugeuneuc en Ille-et-Vilaine)
  • 2 malteries bretonnes bio (dans le Morbihan et le Finistère)

Depuis 2016, la filière vit un véritable changement d’échelle grâce à l’essor de la consommation bio, au développement du marché de bières locales artisanales, à l’arrivée de nouveaux acteurs, comme les malteurs, permettant une relocalisation totale de la filière ou encore à la plus forte structuration de celle-ci.
 

Un filière brassicole 100 % bio et 100 % locale en Ille-et-Vilaine ? from Ille-et-Vilaine on Vimeo.

Le Département partenaire de la filière brassicole biologique locale

Le Département d’Ille-et-Vilaine soutient une agriculture durable, diversifiée et autonome, viable économiquement et ancrée sur le territoire. Son engagement passe par des financements directs aux agriculteurs, des subventions aux partenaires agricoles et des aides exceptionnelles dans le cadre d’appels à projets.
 
C’est justement dans le cadre de l’Appel à projets Agriculture Durable et Citoyenne lancé en 2017 pour favoriser la mise en œuvre de projets contribuant au développement de pratiques durables et de filières de qualité sur le sol bretillien que le Département a accompagné la filière brassicole à hauteur de 12 680 €. En jeu : la professionnalisation et la sécurisation de la filière.
 
Ce soutien a été reconduit en 2019 à hauteur de 7500 € pour optimiser le volet production et notamment celle du houblon.
 
A noter : certains producteurs d’orge brassicole de la filière ont été soutenus par des aides directes pour investir dans du matériel de production ou de transformation, réaliser des aménagements de bâtiments...