Haut de page

Clôture du compte administratif 2019

Le compte administratif 2019 s’établit à un montant de dépenses réelles de 1 052 M€.

L’année 2019 s’est notamment caractérisée par les tendances suivantes :

  • Une évolution favorable des recettes de fonctionnement (+ 4,4 %) portée par la nouvelle hausse du produit des droits de mutation ;
  • Une évolution maîtrisée des dépenses de fonctionnement (+ 2,3 % hors péréquation et reversements), malgré l’augmentation très sensible des dépenses du secteur social (+ 3,3 %). Après application des retraitements de dépenses prévus dans le contrat signé avec l’Etat, le Département a ainsi respecté le plafond de dépenses prévu par ce contrat ;
  • Une accélération des programmes d’investissements se traduisant par des dépenses en forte hausse (+ 16,2 %) ;
  • Une situation financière favorable à l’issue de l’exercice, se traduisant notamment par un nouveau désendettement (- 22 M€).

En intégrant les travaux d’investissement réalisés en régie, soit 5,39 M€, le montant des investissements réalisés en 2019 s’élève à 150,42 M€, contre 129,44 M€ en 2018.

Le niveau de réalisation du budget est proche de celui constaté en 2018 pour la section de fonctionnement. Il s’établit à 97,7 % du total des crédits inscrits (97,4 % en 2018), et 98,4 % des
crédits prévus au budget primitif 2019.

En matière d’investissement, le niveau de réalisation des dépenses (hors dette et hors travaux en régie) est également très proche de celui enregistré en 2018, avec 92,5 % des crédits inscrits, et 87,6 % des crédits prévus au budget primitif, contre 91,8 % et 86,4 %.

Compte tenu des éléments précédents, l’épargne brute est en nette augmentation. Elle s’établit à 140,3 M€, contre 122,4 M€ en 2018, hors prise en compte de la production immobilisée. Après intégration de la production immobilisée (travaux en régie), l’épargne brute s’établit à 145,7 M€, contre 127,4 M€ au compte administratif 2018. L’épargne nette, qui tient compte de l’amortissement du capital de la dette, s’élève à 90,5 M€, contre 72,1 M€ à l’issue de l’exercice 2018.

Ce niveau d’épargne a permis au Département de limiter à 32 M€ le recours à l’emprunt et de réduire son encours de dette au 31 décembre de plus de 22 M€ et ainsi de maîtriser le coût des frais financiers.

Après reprise du résultat 2018, soit 19,1 M€, le résultat global de clôture de l’exercice 2019 s’établit à 18,95 M€, et est conforme à celui du compte de gestion présenté par le comptable public, sur lequel l’Assemblée est appelée à se prononcer par ailleurs.
 

Documents budgétaires