Haut de page

Ille-et-Vilaine 2035, une démarche de prospective

Impulsée par le Département fin 2017, la démarche de prospective "Ille-et-Vilaine 2035" avait pour objectif d'aboutir à une vision partagée du territoire idéalement souhaité dans 15 ans. Faites le point sur les étapes clés de la démarche.

L’Ille-et-Vilaine attire chaque année plus de 10 000 nouveaux habitants. Elle rayonne aux niveaux régional, national et européen grâce à sa métropole, à son agriculture, à son industrie agroalimentaire, à sa technopole en expansion et à la vitalité de son pôle d’enseignement supérieur et de recherche.

En 2017, au regard de ce dynamisme démographique, mais aussi de la polarisation croissante de notre territoire autour de Rennes Métropole, le Département a décider d’engager une démarche prospective, baptisée « Ille-et-Vilaine 2035 », pour définir un scénario d’aménagement ambitieux de notre territoire pour les deux décennies à venir. Ce scénario devait traduire les valeurs et les engagements politiques que nous portons depuis le début de la mandature : la solidarité inter et intra-générationnelle, la préservation de la biodiversité, le développement équilibré et durable des territoires et le
renforcement de la cohésion sociale.

Les étapes-clefs de la démarche 

Diagnostic : 1er semestre 2018

Nous avons commencé par dresser un état des lieux des dynamiques à l’oeuvre sur le territoire, de ses forces et de ses fragilités, de ses axes structurants. Cet état des lieux nous a permis de mieux comprendre l’armature territoriale de l’Ille-et-Vilaine et les liens qui existent
entre les différents types d’espaces.

Au-delà de la forte polarisation de la métropole rennaise et des liens qu’elle entretient avec les villes moyennes d’Ille-et-Vilaine, cet état des lieux souligne l’existence de pôles de centralité importants (Saint-Malo, Fougères, Vitré, Redon) et de bassins d’activité plus réduits (Janzé, Bain-de-Bretagne, Montfort-sur-Meu, Dol-de-Bretagne, Tinténiac, Montauban-de-Bretagne,…), qui connaissent avec leur environnement des échanges économiques et des liens de déplacement domicile-travail significatifs.

En parallèle, différents types d’espaces ruraux, plus ou moins denses, entretiennent des relations d’intensité variable avec le pôle urbain le plus proche. Des enjeux thématiques spécifiques ont également été mis en évidence sur des thèmes comme l’environnement, l’accès aux services de la vie courante, les mobilités, le numérique, l’habitat, ou encore l’enseignement supérieur et la recherche.

L’analyse a par ailleurs intégré un certain nombre de tendances lourdes au niveau national. Le vieillissement de la population, les bouleversements climatiques et a raréfaction des ressources, la désindustrialisation et l’ubérisation de l’économie, l’explosion de la mobilité, l’individualisation de la société et la contrainte sur les ressources des collectivités locales ont été considérés comme des évolutions structurelles à  prendre en compte dans notre réflexion sur l’avenir du territoire départemental.

Elaboration de scénarios : 2ème semestre 2018

L’analyse croisée de ces tendances et de la réalité bretillienne a permis au Département définir trois trajectoires d’évolutions possibles de l’Ille-et-Vilaine, trois scénarios qui ont ensuite été soumis à la concertation.

Concertation : octobre 2018 - mai 2019

Près de 500 personnes ont participé à cette concertation (membres des Comités consultatifs, agents du Département, collégiens, acteurs socio-économiques, étudiants, élus locaux, citoyens), qui était ouverte à toutes les Bretilliennes et à tous les Bretilliens via Internet. Leurs contributions ont
alimenté notre réflexion, et a permis au Département d’élaborer un scénario-cible qui a ensuite été soumis à l’Assemblée départementale.

Choix d'un scénario cible : septembre 2019

Ce scénario-cible, cette vision du meilleur des avenirs pour l’Ille-et-Vilaine en 2035, c’est celui d’un département dynamique, solidaire et résilient, bénéficiant d’un aménagement durable et équilibré de ses territoires et d’une économie diversifiée et ancrée localement.

Ce scénario, qui a été adopté par le Conseil départemental lors de sa session des 26 et 27 septembre 2019, repose sur des hypothèses qui ne se concrétiseront peut-être pas toutes. Mais l'objectif est plus large :  il s’agit, en définissant une vision partagée de l’avenir que nous souhaitons pour notre territoire, de choisir des orientations et d’identifier des leviers qui pourront être déclinés dans toutes les politiques départementales au cours des
années à venir.

Ce scénario a également vocation à alimenter la réflexion des partenaires du Département celle de tous les Bretilliens et Bretilliennes, le Département n’étant que l’un des acteurs de l’aménagement de notre territoire.
 

Approfondir