Haut de page

Quelle Ille-et-Vilaine pour 2035 ? Retour sur la concertation

A quoi ressemblera l'Ille-et-Vilaine en 2035 ? Comment y vivront les Bretilliens ? Comment le territoire sera t-il aménagé ? Les acteurs locaux et les habitants ont été invités à participer à l'élaboration d'un scenario souhaitable pour l'Ille-et-Vilaine dans 15 ans. Retour sur les enseignements de cette concertation.

Impulsée par le Département fin 2017, la démarche de prospective "Ille-et-Vilaine 2035" avait pour objectif d'aboutir à une vision partagée du territoire idéalement souhaité dans 15 ans. 

Après avoir réalisé un travail de diagnostic et identifié les enjeux à prendre en compte, le Département a souhaité organiser des ateliers de  concertation avec les acteurs du monde économique, du secteur social, de l’éducation, des responsables associatifs et des partenaires du Département. 

Les 3 esquisses de scénarios d’évolution possibles ont été soumis au regard critique d’un grand nombre de partenaires, à travers différentes rencontres : le 17 octobre 2018 avec des acteurs qualifiés en matière d’armature territoriale, le 13 novembre avec les membres des comités consultatifs, le 6 février 2019 avec un groupe technique sur l’environnement, le 7 février avec des étudiants de master 2 de l’Institut d’études politiques de Rennes, le 1er mars avec des acteurs des champs économique et socio-éducatifs.

Ces ateliers, animés conjointement par l’Audiar ou le Cabinet Rouge Vif territoires et les services du Département, visaient à recueillir une pluralité d’avis sur les 3 esquisses de scénarios d’évolution possible du territoire d’Ille-et-Vilaine. L’analyse des supports produits par les différents groupes de travail de chacune de ces rencontres permet de tirer un certain nombre d’enseignements quant aux points de convergence que suscitent ces scénarios.


Les Bretilliens étaient également invités à imaginer ce que pourrait être l’Ille-et-Vilaine en 2035 sur le site web 2035.ille-et-vilaine.fr* .
Economie, transports, répartition de la population, des espaces naturels ou agricoles… En déplaçant les curseurs les internautes pouvaient choisir un scénario. Plus d’une centaine de réponses sont parvenues.

Les commentaires et les enjeux qui ont été fléchés comme prioritaires attestent, entre autres, d’une forte préoccupation environnementale, d’un souhait de dynamisation des centres-bourgs, d’agriculture durable et d’un besoin d’innovation environnementale et sociale. Ces contributions ont conforté les élus dans leurs choix. Ils ont retenu un scénario lors de la session de l’assemblée départementale de septembre qui rejoint les préoccupations exprimées.

*Du 19 novembre au 4 décembre 2018, des étudiantes en graphisme et informatique de LISAA, Institut supérieur des arts appliqués et de l’INSA, Institut national des sciences appliquées de Rennes, ont participé au projet Hyblab, un marathon créatif organisé par Ouest Médialab. Le Département, partenaire de l’opération, a accompagné une équipe de 8 étudiantes qui a permis la réalisation du contenu interactif 2035.ille-et-vilaine.fr. 
 

Quel territoire idéal dans 15 ans?

L'Ille-et-Vilaine souhaitée en 2035 réunira plusieurs grandes caractéristiques : 

  • Un modèle de développement plus durable favorisant une économie de proximité et valorisant les ressources du territoire, tout en respectant l'environnement
  • Une plus grande solidarité territoriale et sociale 
  • Un territoire équilibré avec des communes majeurs (Rennes, Saint-Malo, Fougères, Vitré, Redon) qui concentrent des services spécifiques (enseignement supérieur, recherche, équipements culturels, santé) leur permettant de jouer un rôle de centralité locale pour les territoires qui les entourent
  • Une mobilité conciliant moindre impact environnemental et meilleure accessibilité à l'emploi et aux services
  • Une gouvernance partagée et une action publique favorisant l'initiative citoyenne et l'expérimentation.

Rapport de présentation en session - Ille-et-Vilaine 2035
Rapport présenté en session le 26 septembre 2019 sur Ille-et-Vilaine 2035

 

Comment le construire? 

Afin de construire ce futur souhaitable pour l'Ille-et-Vilaine à horizon 2035, le Département pourra intervenir selon différentes modalités.

  • Via ses politiques publiques en dessinant des trajectoires à suivre : 

. Environnement : conception de bâtiments et équipements vertueux, valorisation des espaces naturels sensibles pour favoriser un tourisme de proximité respectueux de l'environnement, mobilisation pour améliorer la qualité des eaux de surface, etc.
. Solidarité inter et intra-générationnelle : favoriser le maintien à domicile et l'autonomie des personnes âgées, soutenir les associations et structures intervenant dans le champs du social, favoriser les formes d'habitat innovants (partagés, intergénérationnels, etc), accompagner des territoires pour lutter contre les déserts médicaux,...
. Economie et emploi : avec un budget d'1,5 milliard d'euros à l'horizon, le Département agit par effet de levier sur l'économie (l'entretien de son patrimoine génère par exemple 500 emplois permanents dans le secteur du bâtiment), ...
. Accès aux services de la vie courante et à l'emploi : améliorer l'accès aux services indispensables partout en Ille-et-Vilaine. Pour cela, installer des lieux mutualisés sur le territoire, en menant un travail collaboratif avec les communes, les intercommunalités, les autres collectivités et les opérateurs qui proposent des services essentiels ( la poste, caf,...).
. Mobilités et déplacements : partenariats avec les autres collectivités pour renforcer la multimodalité, l'interconnexion entre les réseaux de transport.

  • En se positionnant comme facilitateur du dialogue territorial entre les partenaires et collectivités :

Le Département pourra agir mais pas seul. Ce futur souhaitable est à construire collectivement. Il se positionnera donc comme facilitateur d'un dialogue entre les acteurs qui font l'Ille-et-Vilaine en réunissant les représentants de l'Etat, de la Région, des intercommunalités et des communes sur les grands dossiers.

En parallèle, la mobilisation des solidarités locales sera essentielle. Le Département associera de manière plus fréquente et approfondie les acteurs de la société civile et les citoyens et citoyennes à l'élaboration de ses politiques publiques. La participation citoyenne sera renforcée.