Haut de page

Les migrants âgés en Ille-et-Vilaine, « invisibles » des services sociaux

Ils sont marocains, tunisiens algériens mais aussi turcs, portugais, cambodgiens….Dans notre département comme partout en France, des migrants arrivés pendant la période des trente glorieuses, ou venus plus tard au titre du rapprochement familial, ne sont pas retournés au pays une fois à la retraite. Ces « Chibanis » (vieux migrants retraités) vieillissent en Ille-et-Vilaine. Leur vie et et leurs enfants sont ici. Mais certains sont isolés, en perte d’autonomie et connaissent des situations de grande précarité car peu recourent à leurs droits. Les « vieux migrants » sont peu connus des services sociaux. Il leur est difficile de faire des démarches auprès des administrations : problèmes d’accueil, barrière de la langue, méconnaissance de leurs droits, freins culturels pour l’aide à domicile….
Alerté par le comité consultatif des citoyens de nationalité étrangère habitant en Ille-et-Vilaine, le Département d’Ille-et-Vilaine veut rendre visibles les « chibanis » aux yeux des services sociaux et des équipes médicales.