Aménagement
Haut de page

Rénovation de la ligne ferroviaire Rennes-Retiers : un gain important pour le territoire

Après huit mois de travaux de rénovation, le tronçon nord de la ligne ferroviaire Rennes-Châteaubriant entre Rennes et Retiers a été remis en service fin août et inauguré ce samedi. Les voyageurs qui empruntent quotidiennement la ligne y gagnent en temps de parcours mais pas que ! Faites le point sur cette rénovation essentielle pour tout un territoire.

Ouverte à l’exploitation en 1881, la ligne ferroviaire Rennes-Châteaubriant avait besoin d’une cure de jouvence. Rappelons en effet que ces dernières années, la SNCF avait même été contrainte d'abaisser considérablement la vitesse d'exploitation sur la ligne du fait du vieillissement de l'infrastructure.

C’est pourquoi l’Etat, La Région, Le Département, Rennes Métropole, Roche aux Fées Communauté et SNCF Réseau se sont mobilisés pour engager une rénovation globale de la ligne.

Première étape : rénover la section reliant Rennes à Retiers (32 km) voyant circuler environ 400 000 voyageurs par an, et faire en sorte qu'elle retrouve des conditions de circulation et de confort améliorés.

Lancés en janvier 2019, les travaux se sont étallés sur huit mois. Une suspension de trafic a dut être mise en place pendant une grande partie du chantier (six mois). C’est un train usine qui a effectué la rénovation des voies de circulation : 64 kilomètres de rails ont été remplacés et 51 000 traverses en bétons ont été posées.  Entre Rennes et Retiers, sept gares ont également été réaménagées pour en faciliter l’accessibilité.

Pour les voyageurs et habitants du sud-est de l'Ille-et-Vilaine, les bénéfices sont nombreux : 

  • une offre de desserte d’au moins 6 allers / retours par jour sur la section Rennes - Retiers ;
  • des performances accrues en termes de vitesse (90km/h) et de temps de parcours ;
  • une mise en accessibilité aux personnes à mobilité réduite ;
  • la pérennisation pour au moins 20 ans d’une ligne essentielle aux territoires qu’elle traverse.

Les 23,6 M€ consacrés à ce chantier ont été financés par la Région Bretagne (48 %), l’État (24 %), Rennes Métropole (10 %), SNCF Réseau (8 %), la communauté de communes « Au Pays de la Roche aux Fées » (5 %) et le Conseil Départemental d’Ille-et-Vilaine (5 %)
 

A noter : la deuxième phase de travaux de rénovation de la ligne Rennes-Chateaubriant, entre Retiers et Chateaubriant sera lancée en 2021.