Haut de page
Hébergement - Personne âgée

Trouver une place en établissement (maison de retraite)

Etablissements médicalisés, résidences autonomie, unité de soins longue durée, accueils spécialisés... L'ille-et-Vilaine compte 171 établissements d'accueil pour les personnes âgées. Faites le point sur votre besoin et sur les modalités d'accès aux structures adaptées !

Comment choisir un établissement ?

3 types d'établissement proposent un accueil permanent

  • Les résidences autonomie et petites unités de vie

Etablissement médico-social pour personnes âgées ayant gardé une certaine autonomie de vie, où chaque résident dispose d'un logement individuel et peut bénéficier de services et d'équipements collectifs (restauration, lavage du linge, animation...) Des aides à domicie peuvent apporter leur concours aux personnes âgées. les soins peuvent également se faire par l'intermédiaire de services de soins à domicile ou des infirmiers libéraux.

  • Les EHPAD, établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes 

En Ille-et-Vilaine, la quasi-totalité des établissements, sont désormais des EHPAD, suite à la signature d’une convention tripartite avec le Département et l’Agence régionale de santé (ARS). Bon à savoir : de plus en plus d’EHPAD se spécialisent dans l’accueil des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de syndromes apparentés. Ils mettent en place en leur sein des petites unités de vie réservées à ces personnes désorientées : les cantous, avec un cadre sécurisé, des activités adaptées et un encadrement qualifié.

  • Les Unités de soin longue durée (USLD) 

Ces structures d’accueil très médicalisées, rattachées aux établissements hospitaliers, sont destinées à l'hébergement des personnes âgées ayant perdu leur autonomie et dont l'état nécessite une surveillance et des soins médicaux constants.

Les modes d'accueil spécialisé, notamment pour personnes désorientées

  • Les unités Alzheimer ou cantou

Il s'agit de petites unités de vie de 10 à 14 places, conçues pour être apaisantes et conviviales. Les personnes désorientées y restent nuit et jour, dans des locaux où elles peuvent évoluer en toute sécurité sans risquer de s’égarer. Elles y sont stimulées, grâce à du personnel qualifié et des activités cognitives thérapeutiques : jeux de mémoire, chorale, lecture, musique…L'encadrement est renforcé et assuré par du personnel formé à ce type d'accueil.

  • Les PASA (Pôle d’activités et de soins adaptés)

Les "PASA" récemment créés dans certains établissements pour personnes âgées dépendants sont destinés à accueillir des malades d'alzheimer dont les troubles du comportements sont modérés. Les malades bénéficient pendant la journée de liueux qui leur sont dédiés, en soirée les personnes regagnent leur logement et les espaces communs à l'ensemble des résidents.

  • Les UHR (Unité d’hébergement renforcée)

Contrairement aux PASA, les UHR accueillent des malades d'Alzheimer également la nuit. Par ailleurs les UHR sont plus particulièrement destinées aux malades souffrant de troubles sévères.

Un guide pratique pour mieux s'y retrouver

Pour aider les seniors et leur entourage à s'y retrouver et à opter pour celui qui répondra le mieux à leurs besoins et attentes, un nouveau guide pratique vient de sortir. Il vous permettra de mieux comprendre 
 

  

Combien ça coûte ?

Le Département fixe les tarifs hébergement (accueil hôtelier, restauration et animation) et le tarif dépendance (aide aux déplacements, à la toilette, aux repas…).

Le résident doit payer l’intégralité du coût de l’hébergement, ainsi que le « ticket modérateur » du tarif dépendance, c’est-à-dire ce qui reste une fois déduite l’Allocation pour l’autonomie (APA), versée par le Département directement à l’établissement sans que le bénéficiaire n’ait à en faire la demande. Plus le niveau de dépendance est important, plus l’APA est importante et donc la somme restant à payer réduite.
 
Le tarif soins (prestations médicales) est quant à lui fixé par l'Agence régionale de santé (ARS). Il est réglé directement à l’établissement par la sécurité sociale.
 
Une personne âgée aux revenus insuffisants pour faire face aux dépenses d’hébergement peut bénéficier de l’aide sociale départementale,
à condition d’être dans un établissement habilité par le Département (en Ille-et-Vilaine, la très grande majorité des établissements le sont). 

Les résidents aux faibles ressources peuvent aussi bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL) ou de l’allocation logement (AL), versées par la CAF ou la MSA.

Comment faire la demande ?

Le dossier d'inscription est téléchargeable ci-dessous. Il est constitué de deux fichiers : le dossier national et son annexe spécifique à l'Ille-et-Vilaine. Vous devez l'adresser aux établissements de votre choix.
 
Dossier d'inscription en EHPAD en Ille-et-Vilaine
Ce document est à compléter avec l'annexe ci-dessous.

Il est également disponible dans les Centres Locaux d’Information et de Coordination (CLIC) et les établissements d'accueil.
  • Comment sera traitée votre demande ?

C'est le directeur de l'EHPAD qui prend le dossier en charge.

  • Qui contacter pour le suivi de votre demande ?

Contacter la direction de l'établissement d'accueil.

  • Qui contacter pour un renseignement ?
Pour en savoir plus: contacter l'établissement d'accueil (rechercher un établissement) ou le CLIC (rechercher un CLIC).      

 

Repères

En 2018, le département comptait sur son territoire 171 établissements d’accueil pour personnes âgées pour 12 985 places (800 places supplémentaires depuis 10 ans).

Le Département délivre les autorisations de création de places, aide financièrement leur construction ou leur rénovation et en fixe les tarifs. Il délivre aussi des aides compensatoires aux publics les plus fragiles pour en faciliter l’accès.

En 2018, le Département aura consacré 1 752 900 € d’investissement à la mise aux normes et à la rénovation de ces établissements.