Haut de page

Appel à projet : Développer l'agroforesterie en Ille-et-Vilaine

Le Département d’Ille-et-Vilaine souhaite expérimenter l’agroforesterie, en grandes cultures, en élevage ou en maraîchage. L’agroforesterie combine, sur une même parcelle, une production agricole avec un peuplement d’arbres de faible densité plantés en intra-parcellaire.

Un système agroforestier joue plusieurs rôles, il :

  • atténue les effets du changement climatique,
  • améliore la qualité de l’eau et des sols,
  • conforte le bien-être animal,
  • enrichit la biodiversité et crée des paysages agricoles variés,
  • diversifie la production, avec la récolte de fourrage, des fruits, du bois énergie et du bois d’oeuvre.

Bénéficiaires

Personnes morales et physiques exerçant une activité agricole et ayant
leur siège d’exploitation et les parcelles localisées sur le territoire du
département d’Ille-et-Vilaine : les agriculteurs, les GAEC, les EARL, les SCEA.

Dépenses éligibles

Conseil technique réalisé par un technicien qualifié.
Fournitures de paillage, plants, protection anti-gibier, clôture (élevage).

Critères d’éligibilité

La surface du projet doit être comprise entre 1 ha et 10 ha.

  • les terres, non boisées, auront fait l’objet d’une exploitation agricole pendant au moins deux années consécutives au cours des 5 dernières années précédant la demande,
  • la plantation de 3 essences principales d’arbres de haut jet est préconisée. Une strate arbustive ou des arbres fruitiers de variétés locales (répertoriées par le Pôle Fruitier de Bretagne) pourront y être associés,
  • le bocage en limite de parcelles est exclu de ce dispositif agroforestier puisqu’il dépend d’une mesure activée par la Région Bretagne,
  • les vergers existants et les zones humides sont exclus du dispositif,
  • les Taillis à très courte rotation (TTCR) ne sont pas éligibles,
  • la taille des arbres sous forme de ragosses est acceptée, dans le cas d’un projet agroforestier orienté vers la production de bois énergie, ou de la conduite de châtaigniers en taillis par exemple, si cette gestion respecte le cycle de vie des arbres (tous les 9 ans minimum),
  • Toute intervention chimique est interdite sur la ligne de plantation et au pied des arbres.
     

Date de dépôt des dossiers

29 avril au 31 juillet 2019 (1ère phase)
1er août au 5 septembre 2019 (2e phase)
 

Documents à télécharger