Assemblée
Haut de page

Assemblée départementale : ce qu'il faut retenir des deux jours de débat

Les élu.e.s du Département étaient réuni.e.s les 20 et 21 juin en assemblée. Plan de lutte contre la pauvreté, déploiement des réseaux numériques, plan musiques, renouvellement urbain de Saint-Malo… les dossiers à l’ordre du jour étaient nombreux. Voici un petit tour d’horizon des décisions votées lors de ces deux journées de débat. 

Plan de lutte contre la pauvreté et l'accès à l'emploi : le Département s'engage

Chef de file des politiques de solidarités humaines, le Département a fait le choix d’accompagner la mise en oeuvre de la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté. La convention signée entre l’Etat et le Département vise à définir des priorités d’action et leur financement

  • Pour les enfants et les jeunes

Le Département s’engage à poursuivre son accompagnement des jeunes confiés au service de l’Aide sociale à l’enfance au-delà de leur majorité via les contrats jeunes majeurs qu’il propose jusqu’à leur 21 ans. Le Département s’engage également à structurer un partenariat en faveur des jeunes qui ont besoin d’un accompagnement particulier au-delà de leurs 21 ans. La mise en place de maraudes mixtes Etat/Aide sociale à l’enfance prévue dans le plan national sera accompagnée par le Département qui participera à la formation des personnes réalisant les maraudes. Le Département soutiendra par ailleurs un accueil de jour permanent à Rennes pour les familles en situation d’errance.

  • Pour l’accompagnement social des personnes

En matière d'accompagnement social, le Département navait déjà inscrit la mise en place du premier accueil social inconditionnel de proximité au sein de son schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public. Il envisage désormais, pour favoriser son déploiement sur tout le territoire, de contractualiser avec les organismes de protection sociale. Des référents de parcours seront également mis en place dans le cadre de l’accompagnement des enfants confiés au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) et de l’accompagnement des bénéficiaires du RSA de moins de 26 ans.

  • Pour l’insertion des allocataires du RSA

Le Département s’engage à améliorer le parcours des allocataires du RSA en se donnant pour objectif de les orienter dans le mois qui suit l’ouverture des droits au RSA. Des outils permettant un meilleur suivi seront créés, et les partenariats, notamment avec Pôle emploi, renforcés.  Le Département s’engage aussi à optimiser l’orientation des allocataires vers Pôle emploi (objectif 35 % en 2021). Une plateforme collaborative pour rapprocher les allocataires du RSA et les entreprises locales devrait également être mise en place. Le Département poursuivra par ailleurs son action Plateforme Vers l'Emploi (PVE) qui offre un accompagnement personnalisé et renforcé aux bénéficiaires du RSA.

  • Pour lutter contre le décrochage scolaire

Dans sa démarche de remobilisation scolaire des élèves, le Département a souhaité renforcer les dispositifs relais mis en place par l’Éducation nationale en lançant des postes d’éducateurs. Les crédits alloués dans le cadre de la contractualisation vont permettre la mise en place de deux postes d’éducateurs supplémentaires sur les Bassins d’Animation de la Politique Éducative (BAPE) de Fougères/Vitré et de Rennes/Brocéliande.                                                  

Déploiement des réseaux numériques : l’Ille-et-Vilaine accélère

En 2026, tous les Bretilliens devraient avoir accès à Internet via la fibre optique. Soit une avance de quatre années sur le planning prévisionnel. A la fin de la phase 1 prévue en 2021, 55 165 foyers auront été raccordés à la fibre. Les phases 2 (2019-2023) et 3 (2023-2026) concernent quelque 215 600 prises à raccorder. En parallèle du déploiement de la fibre optique, les opérations de montée en débit se poursuivent sur le réseau cuivre (ADSL). C’est une solution transitoire avant le déploiement de la fibre jusqu’à l’abonné qui mobilise un budget d’1 million d’euros (dont 30 % pris en charge par le Département).

Plan Musiques : un nouveau conventionnement avec les 37 écoles d'Ille-et-Vilaine

Le Département reconduit son soutien volontariste aux écoles de musique en votant le budget alloué à son Plan Musiques, soit 2 millions d’euros par an. Il poursuit l’objectif de favoriser l’accès du plus grand nombre à cette pratique artistique. Les nouveaux conventionnements signés cette année avec chaque école permettront de pérenniser les aides départementales pour 3 ans (2020-2022) au niveau d’engagement de 2019. Ils prévoient également de valoriser les projets d’action culturelle menés par les écoles, et notamment leurs interventions en direction de nouveaux publics.

Le Département soutient le renouvellement urbain à Saint-Malo

L’assemblée départementale a approuvé une participation financière avoisinant les 2 millions d’euros pour le logement locatif social : opérations de démolition (259 000 d’euros), reconstitution de l’offre (500 000 d’euros) et réhabilitation de logements (plus de 1 million d’euros). Il contribue ainsi à la cohésion sociale et à l’amélioration du cadre de vie de quartiers concentrant des populations fragilisées. Les projets malouins concernent les secteurs Alsace- Poitou, Marville, L’Etrier, La Découverte et Espérance.

Transfert des barrages de la Haute Vilaine

Le Département est propriétaire et gestionnaire des barrages de Haute-Vilaine : La Valière, la Haute-Vilaine et la Cantache (secteur de Vitré). Ils permettent de sécuriser l’approvisionnement en eau potable, gérer les débits d’étiage et jouent un rôle dans la prévention des inondations sur les territoires de Vitré Communauté, Communauté de communes du Pays de Châteaugiron et Rennes Métropole. Il transfèrera la gestion de ces ouvrages à l’Établissement Public Territorial du Bassin de la Vilaine (EPTB Vilaine) au plus tard le 1er janvier 2020.