Haut de page

Budget primitif 2017 : Continuer de répondre aux besoins croissants dans le secteur du social

L’action sociale (personnes âgées, personnes handicapées, insertion et enfance – famille), constitue la première compétence du Département. C’est aussi son premier poste de dépenses : 509 millions d’euros au BP 2017, en hausse de plus de 22 millions d’euros par rapport à l’an passé. 

L’ensemble de ces moyens permettront de traiter les 66 000 demandes déposées auprès de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), d’attribuer l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) et la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) à quelques 22 000 personnes afin de leur permettre de faire appel à l’aide dont elles ont besoin dans leur vie quotidienne, de verser le RSA à près de 17 000 personnes et de les accompagner dans leurs démarches d’insertion, d’assurer la prise en charge de 2 960 (chiffres au 31 décembre 2016) enfants placés sous la responsabilité directe du Département et d’apporter un soutien éducatif à 2 935 autres enfants dans leur famille. L’Ille-et-Vilaine compte 170 établissements pour les personnes âgées et propose 12 300 places d’hébergement permanent. Cela représente 7 730 emplois pour accompagner les personnes âgées qui y vivent.
 

Le budget pour les personnes en situation de handicap : premier poste de dépenses du Département 

En 2017, 136 millions d’euros de crédits de fonctionnement seront dédiés à la politique de solidarité en faveur des personnes en situation de handicap, soit 6,6 millions d’euros de plus que l’an passé. Ce poste budgétaire devient le principal du Département, dépassant ceux destinés aux personnes âgées ou aux familles. 

Cela s’explique notamment par le développement d’une offre d’accueil adaptée et diversifiée. Hors accueil familial, l’Ille-et-Vilaine dispose de 4 240 places. En 2017, le Département mobilisera près de 100 millions d’euros pour financer la majeure partie des frais d’accueil et de prise en charge au sein des établissements et services (maisons de retraites spécialisées, foyers, places en accueil de jour, en service d’accompagnement, etc.). 

Pour favoriser l’autonomie des personnes handicapées, le Département consacre 36 millions d’euros à différentes prestations et services. Cela bénéficie à plus de 5 000 Bretilliens. 

Par exemple, en Ille-et-Vilaine 3 200 personnes perçoivent la Prestation de la Compensation du Handicap (PCH) pour aménager leur logement, leur véhicule, bénéficier d’aides humaine, technique ou animalière. 800 personnes perçoivent l’allocation compensatrice tierce personne, 700 bénéficient de services ménagers ou d’allocations de placement familial… 

À noter que les demandes d’aides à Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) augmentent de 10 % par an. 66 000 demandes ont été traitées en 2016.
 

La mise en oeuvre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement 

La loi du 28 décembre 2015 vise à anticiper la perte d’autonomie, à améliorer l’adaptation de la société au vieillissement et à accompagner au mieux la perte d’autonomie. 
De cette triple ambition découlent des impacts financiers à prendre en compte dans le budget primitif 2017. 
Notamment : 
– une meilleure couverture des besoins : plafonds revalorisés de l’APA pour ceux qui en ont le plus besoin ; 
– une participation financière réduite des usagers : la suppression de tout reste à charge pour les bénéficiaires ayant les ressources les plus faibles ; 
– un soutien renforcé aux personnes les plus dépendantes ; 
– la reconnaissance de la fonction des proches aidants ; 
– le développement d’actions préventives de la perte d’autonomie. 

Au-delà des recettes habituelles émanant de la Caisse Nationale de Solidarité et d’Autonomie (CNSA) pour le financement de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA), de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH) et de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), plus de 8 millions d’euros seront versés au Département pour accompagner la mise en oeuvre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement.