Haut de page

Clôture du compte administratif 2018

Le compte administratif, l'arrêté des comptes 2018, s'établit à un montant de dépenses réélles de 1 007 millions d'euros.

Globalement, l'année 2018 s'est caractérisée par :

  • Une maîtrise des dépenses de fonctionnement (elles s'établissent à 806 millions d'euros, soit +1,6%) malgré la progression encore marquée des dépenses du secteur social. Celles-ci, hors dépenses du personnel, pèsent pour 521 millions d'euros dans le budget 2018, contre 505 millions d'euros en 2017, soit une hausse de 3%
  • Un dynamisme des recettes de fonctionnement qui s'est traduit par une évolution de leur produit de 4%, soit 39 millions d'euros grâce notamment aux recettes des droits de mutation (176 millions d'euros, soit +4% par rapport à 2017).
  • Une augmentation des dépenses d'investissement qui s'établissent à 129 millions d'euros. Elles étaient de 120 millions d'euros en 2017.

Compte tenu de ces éléments, l'épargne brute est en augmentation. Elle s'établit à 122 millions d'euros (101 millions d'euros en 2017). Après intégration de la production immobilisée (travaux en régie), l'épargne brute s'établit à 127 millions d'euros (105 millions d'euros au compte administratif 2017).

L'épargne nette, qui tient compte de l'amortissement du capital de la dette, s'élève à 72 millions d'euros (49 millions d'euros à l'issue de l'exercice 2017).

Ce niveau d'épargne a permis au Département de limiter à 25 millions d'euros le recours à l'emprunt et de réduire son encours de dette au 31 décembre de 30 millions d'euros et ainsi de maîtriser le coût des frais financiers.

C'est un paramètre favorable qui est également intégré et suivi dans le cadre de la contractualisation avec l'Etat, dite de Cahors.

Documents budgétaires