Haut de page

Des agent.e.s, « volontaires-solidaires », s’engagent auprès des partenaires du Département

publié le
20/04/2020

La collectivité a organisé un pont de solidarité entre services, agent.e.s du Département et structures partenaires.

Le Département a déployé son plan de continuité des services pour ses 4200 agent.e.s le 16 mars 2020 afin d’assurer ses missions indispensables, en particulier en matière de solidarités et de soutien auprès des Bretillien.ne.s les plus fragiles. Ainsi, 916 agent.e.s assurent des missions dites de Priorité 1 et 438 des missions complémentaires ; 209 agent.e.s travaillent en présentiel, lorsque c’est la seule modalité possible, 950 agent.e.s télé-travaillent simultanément sur le réseau interne et le Département dispose d’un potentiel à faire télé-travailler 1 300 agent.e.s. De plus, les 850 assistantes familiales restent mobilisées. Conformément aux instructions des autorités sanitaires et du Gouvernement, de nombreux.ses agent.e.s ont été placé.e.s en autorisation spéciale d’absence afin de rester en confinement et de répondre à des nécessités familiales.

Un grand nombre d’entre eux.elles ont alors exprimé leur souhait de prêter main forte, sur leur temps de travail, aux établissements sociaux et médico-sociaux ou à des associations caritatives. Ils et elles souhaitaient intervenir au sein d’établissements de l’enfance, de personnes âgées et de personnes en situation de handicap. Devant l’ampleur de la mobilisation et la pertinence des besoins, la direction générale des services, la direction Enfance – Famille (service Accueil collectif et familial de la protection de l’enfance) et la direction des ressources humaines ont organisé cet élan de solidarité pour mettre en relation ses agent.e.s avec les partenaires du Département.

A ce jour une soixantaine d’agent.e.s départementaux.ales se sont manifesté.e.s. Une vingtaine intervient d’ores et déjà au sein des associations habilitées à recevoir des enfants de l’Aide Sociale à l’Enfance pour des animations en journée, du soutien scolaire ou des tâches ménagères. Certains agent.e.s y exercent leur métier : travailleur.euse social.e, en journée ou de nuit, infirmière. Au sein des établissements de personnes âgées ou établissements de personnes en situation de handicap, ils et elles assurent des animations pour les résidents, des tâches d’entretien et de restauration ou interviennent en tant qu’infirmiers.

« Dans cette période de crise que nous traversons, la solidarité spontanée entre professionnels, entre partenaires et notre capacité à rechercher des solutions alternatives sont indispensables si nous voulons collectivement assurer nos missions essentielles notamment celles en faveur de la Protection de l’Enfance, des personnes âgées et des personnes en situation de handicap. » Alain Gillouard, Directeur Général des Services

Plusieurs agent.e.s ont accepté de vous parler de leur engagement :

  • Séverine LECOUFLE, éducatrice sportive départementale qui intervient en tant qu’animatrice sportive à la maison du Couesnon
  • Didier GASREL, agent de maintenance en collège qui intervient en Ehpad
  • Cécile ROBIN, directrice adjointe de la communication qui intervient en Ehpad pour des tâches de désinfection