Haut de page

Le Département d’Ille-et-Vilaine, en 1ère ligne dans la lutte contre les violences faites aux femmes

publié le
25/11/2020

 

Le 25 novembre est la Journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Le Département est résolument engagé auprès de tous les acteurs de la lutte contre les violences faites aux femmes. Dans le cadre de ses missions d’action sociale, la collectivité accompagne au quotidien les femmes et leurs enfants, victimes de violences via les Centres départementaux d’action sociale (Cdas), la plateforme départementale Info Sociale en Ligne (ISL), le Service d’accompagnement des femmes enceintes en difficulté (SAFED). Les six agences départementales et leurs Cdas sont impliquées dans les 7 réseaux de lutte contre les violences intrafamiliales / faites aux femmes qui existent en Ille-et-Vilaine, sur les territoires de Redon, Vallons-de-Vilaine, Saint-Malo, Brocéliande, Vitré, Fougères et Rennes.

Le Département est engagé de longue date dans la lutte contre le fléau que représente les violences faites aux femmes et notamment les violences intrafamiliales. La question de la place des femmes et de l’égalité femme-homme dans notre société est inscrite dans le projet de mandature 2015-2021 de la majorité départementale. Cette problématique relève de plusieurs champs d’action du Département : la lutte contre les exclusions, le logement, l’éducation, la protection de l’enfance et la prévention de la délinquance.

L’engagement du Département s’intègre dans un cadre partenarial et coordonné, avec le schéma départemental de lutte contre les violences faites aux femmes, adopté en septembre 2020. Le Département prend ainsi une part active au déploiement de cette stratégie à l’échelle du territoire bretillien. Elle vise à mobiliser l’ensemble des acteurs engagés sur cette problématique, consolider les actions déjà menées et leur donner une cohérence d’ensemble et déployer de nouveaux dispositifs, notamment en matière de prévention, de protection des victimes, de prise en charge sociale et psychologique des victimes, de lutte contre la récidive.

Le Département d’Ille-et-Vilaine participe activement aux dispositifs de lutte contre les violences

La collectivité accompagne et soutien de nombreux dispositifs dans la lutte contre les violences faites aux femmes, parmi lesquels :

  • Les intervenants sociaux en commissariat et en gendarmerie

Le Département participe au financement des postes d’Intervenants sociaux en commissariat et en gendarmerie présents en Ille-et-Vilaine. Les intervenants permettent un premier accueil social d’écoute et d’orientation des personnes en situation de détresse, réalisent une évaluation de la situation globale de la personne et un accompagnement dans ses démarches d’accès aux droits, proposent une orientation et un accès aux services sociaux adéquats. Le Département avait contribué à la mise en place du 1er poste d’ISCG à l’hôtel de police de Rennes en 2010.

Pour l’année 2020, le Département apporte une aide financière de 95 480 €. Ce soutien financier a pour objectifs de pérenniser les postes existants et d’en créer de nouveaux afin d’assurer une couverture totale du territoire bretillien par les ISCG.

  • Soutien à l’hébergement des femmes et enfants, victimes de violence

Les élus ont adopté une subvention en faveur de l’association Ker Antonia basée à Dinard de 100 000 €. Cette subvention va permettre l’ouverture d’un nouveau foyer, de 12 appartements, accueillant des femmes avec leurs enfants, dans une maison relais à Dinard.

Le Département participe également aux dispositifs : Téléphone Grave Danger, SOS Victimes, Plateforme Violences Faites aux femmes, Agir pour l’égalité et les droits des femmes, Promouvoir l’égalité entre les femmes et les hommes, Union des associations interculturelles de Rennes.

Une mobilisation accrue avec le second confinement

En Ille-et-Vilaine, l'écoute, l'information et l'orientation des femmes victimes sont assurées en continu. La plateforme d'écoute et d'orientation de l’ASFAD continue d’assurer sa mission 24h/24 et 7j/7 au 02 99 54 44 88.

Dans les centres de planification du Département, les conseillers conjugaux et familiaux et les assistant.es sociaux proposent des entretiens téléphoniques.

Le service départemental Info sociale en ligne répond aux questions au 0 800 95 35 45, du lundi au vendredi, de 9h à 18h (appel et service gratuit et confidentiel). Vous pouvez également adresser vos questions par mail : isl@ille-et-vilaine.fr

En cas de danger grave et immédiat, le 17 est le moyen de contact à utiliser. D’autres dispositifs sont toujours en place : la plateforme de signalement des violences sexuelles (arretonslesviolesnces.gouv.fr), le numéro d’écoute national (39 19), l’accueil d’urgence par les associations locales et les centres d’hébergement d’urgence, les pharmacies.
 

Une conférence en ligne le 4 décembre

Le Département organise le vendredi 4 décembre, à 10h, à destination des professionnels une conférence en ligne intitulée : « Les violences conjugales post-séparation » avec comme intervenants Gwénola Sueur* et Pierre-Guillaume Prigent**

*Gwénola Sueur est co-fondatrice du Réseau international des mères en lutte et Masterante en études sur le genre à l’Université d’Angers.

**Pierre-Guillaume Prigent est doctorant à l’Université de Bretagne Occidentale. Il réalise sa thèse sur Les mécanismes de la violence masculine contre les mères séparées et leurs enfants

 

Une conférence en ligne le 4 décembre :