Haut de page

Le Département prépare la réouverture des collèges

publié le
15/05/2020

Le Département, acteur clef de l’enseignement du second degré, consacre aux collèges, en 2020, un budget global avoisinant les 100 millions d’euros. En cette période de déconfinement progressif, alors que des mesures sanitaires strictes sont de rigueur, il est plus particulièrement investi dans les questions relatives à la gestion sanitaire des locaux et à l’organisation de la restauration des collèges publics et du transport des élèves en situation de handicap.

Le Département travaille en étroite collaboration avec les services de l’Education nationale et chacun des 59 établissements concernés dans le réseau public. Son plan d’organisation pour la sécurité sanitaire des établissements et la restauration scolaire respecte les consignes sanitaires nationales du Ministère de l’éducation nationale.

570 agent.e.s interviennent dans les collèges : chefs de cuisine, seconds de cuisine, agents de maintenance, agents d’accueil, agents polyvalents d’entretien et de restauration. Avec leur agence départementale de rattachement, ils organisent depuis plusieurs jours la rentrée des collégien.ne.s de niveau 6e et 5e, ainsi que les élèves des classes dites ULIS (Unités Localisées pour l’Inclusion Scolaire), prévue à partir du 18 mai.

Afin de garantir au mieux une présence des professionnels, la Préfecture et l’Académie ont reçu favorablement la proposition du Département de permettre aux agent.e.s territoriaux de bénéficier de « l’exception au profit des personnels soignants et enseignants » permettant à leurs enfants d’être scolarisés.

Nettoyage des locaux

Les salles de classe ainsi que les sanitaires seront nettoyés deux fois par jour avec une attention particulière sur les interrupteurs, poignées de portes et surfaces en contact avec les élèves. Les agents d’entretien seront équipés de protections. Leur pratique nécessitera des adaptations dans leurs gestes et postures : ne pas utiliser d’aspirateurs (sauf si filtre HEPA), ouvrir les fenêtres et aérer les locaux le plus souvent possible, utiliser un filet de lavage pour les vêtements de travail…

Outre une dotation d’équipements spécifiques (masques, gel, gants…) des produits désinfectants pour lutter contre le virus ont été achetés par le Département, correspondant environ à un mois d’activité de nettoyage des locaux.

La restauration scolaire

Les agent.e.s chargé.e.s de la restauration ont repris leur activité depuis plusieurs jours afin de vérifier les stocks, préparer leurs commandes et vérifier le bon fonctionnement des matériels et des équipements après une longue période d’inactivité. Les locaux de restauration ont fait l’objet d’un nettoyage approfondi, en conformité avec les préconisations sanitaires.

La restauration scolaire demande une adaptation particulière. Les agent.e.s du Département prépareront, dans le respect des recommandations sanitaires, des menus froids distribués dans les salles de restauration, aménagées pour tenir compte des mesures de distanciation physique.

Il a été décidé de proposer un menu fixe, sans choix : 1 entrée, 1 plat protidique froid, 1 garniture adaptée, 1 laitage, 1 dessert et 1 bouteille d’eau. Il est recommandé aux équipes d’avoir recours à des produits individuels emballés. Le recours aux fournisseurs locaux reste bien évidemment d’actualité quand il s’avère possible.

Les plateaux de ces repas froids seront déposés sur les tables de la salle de restauration avant l’arrivée des élèves, organisée de manière échelonnée. Le lavage des mains avant et après le repas sont rendus obligatoires. Les élèves seront espacés les uns des autres afin de respecter la distanciation sociale : marquage au sol puis mise à disposition du plateau sur une table définie.Le système de self-service est temporairement abandonné. Les services seront échelonnés afin d’éviter les croisements.

La mise en oeuvre du service de restauration dépend également de l’organisation propre à chaque collège : présence des élèves lors de la pause méridienne, rythme des temps scolaires sur une journée ou une demi-journée…

Les transports scolaires : le Département en charge du transport des élèves en situation de handicap

L’organisation des transports scolaires dépend de la Région Bretagne ou de Rennes Métropole pour les collèges se situant dans son périmètre. En ce qui concerne le transport adapté, qui est gratuit, environ 800 élèves en situation de handicap sont concernés en Ille-et-Vilaine, sous la responsabilité du Département. Ce sont en majorité des collégiens, mais aussi des lycéens, des écoliers et quelques étudiants. Pour toute demande d’information, les usagers peuvent contacter le 02 99 02 31 86.

Continuité pédagogique : le Département en facilitateur

Dans le cadre du confinement, l’opération de prêts d’ordinateurs auprès de certaines familles de collégien.n.es a permis de conforter la démarche engagée par les établissements et les enseignants concernant la continuité pédagogique pour les élèves.

Conscient du fait que l’accès ou non à un équipement informatique peut constituer un facteur d’inégalité et de décrochage scolaire, le Département a décidé de prêter des ordinateurs portables neufs aux élèves des collèges n’en disposant pas à leur domicile pour réaliser leur travail scolaire. 1080 ordinateurs ont été achetés par le Département. Au 14 avril, 765 ordinateurs ont été livrés au domicile des élèves (650 scolarisés dans un collège public et 115 dans un collège privé) recensés dans 67 établissements (47 collèges publics et 20 collèges privés). Ces ordinateurs seront laissés à la disposition de ces élèves pendant la période de reprise progressive des cours, sachant que l’exploitation des outils numériques sera encore importante en raison du maintien de l’enseignement à distance une semaine sur deux.

En complément et en concertation avec les services de l’Académie de Rennes et la Direction Diocésaine de l’Enseignement Catholique, et en lien avec les chef.fe.s d’établissement, le Département d’Ille-et-Vilaine a été alerté du fait que des élèves avaient besoin aussi d’un moyen de connexion à internet. Toujours dans un souci de favoriser la scolarité des collégien.ne.s, 150 boitiers 4G seront donc prochainement livrés dans 38 collèges (25 collèges publics et 13 collèges privés) ayant identifié les élèves concernés. Le prêt de ces boitiers aux élèves, ainsi que la prise en charge par le Département de l’abonnement mensuel du forfait internet de 50 GO seront assurés au moins jusqu’à la fin de l’année scolaire. Comme pour les ordinateurs, un guide de prise en main sera fourni. Cette deuxième phase est en cours de finalisation.
 

Collèges : les compétences du Département
  • Prise en charge des dépenses de fonctionnement des établissements. Le Département alloue aux collèges publics et privés des dotations qui couvrent les dépenses courantes de fonctionnement (pédagogie, entretien, consommations d’énergie, location d’équipements sportifs, aménagement et entretiens des espaces extérieurs, ouverture aux actions éducatives, culturelles, sportives, pédagogie de l’environnement, développement durable…).
  • Gestion du patrimoine immobilier. Le Département met en oeuvre un programme d’investissements ambitieux pour moderniser les collèges existants et construire ceux de demain.
  • Mise à disposition de 570 agents départementaux. Chefs de cuisine, seconds de cuisine, agents de maintenance, agents d’accueil, agents polyvalents d’entretien et de restauration exercent dans les collèges publics.
  • Sectorisation scolaire. Elle est capitale pour organiser le rattachement des collégiens, selon leur commune d’habitation, à l’un des 59 collèges publics du département, bientôt 62.
  • Encadrement de la tarification des repas, aide à la restauration et sécurité alimentaire.