Haut de page

Première labellisation « espaces naturels sensibles » de sites communaux à Muel

publié le
13/11/2019
Le Département signe pour la première fois avec une commune d’Ille-et-Vilaine, Muel, une convention de labellisation  en « espace naturel sensible » pour les sites « Les landes et bois de Trékoët » et « Les buttes de la Hautière ». Ces 2 sites restent en propriété et gestion communale mais le Département apporte son soutien technique et financier afin de les préserver de la même manière que les 56 autres ENS ouverts au public dont il a la responsabilité.
 
En répondant à l’enquête lancée par le Département en 2018, Muel a été la première commune à prendre une délibération en faveur de la labellisation de ses sites. C’est donc naturellement avec elle que le Département va signer mercredi 13 novembre 2019 les premières conventions de labellisation d’espaces naturels.
 
L’espace naturel « Les buttes de la Hautière »
Ce site de 2 ha, en grande partie boisé, s’étend le long de la vallée du Bois Hamon. Une ancienne carrière a modelé le terrain qui présente un faciès de diverses dépressions topographiques. A proximité, en secteur privé, les ruines d’un ancien moulin agrémentent le parcours sur le site. Le site présente un intérêt écologique et paysager et offre un potentiel indéniable d’ouverture au public pour la découverte et la sensibilisation sur ses richesses naturelles et paysagères, et répond à ce titre aux critères d’éligibilité de la politique Espaces Naturels Sensibles du Département.
 
L’espace naturel « Les landes et bois de Trékoët »
Ce site de 50 ha s’étend en lisière nord du grand massif forestier de Paimpont. Il présente essentiellement des peuplements de résineux (essences : pin Laricio, pin maritime, pin sylvestre) issus de plantations datant des années 80, ainsi que des peuplements naturels de feuillus mélangés. Le site comprenait historiquement des landes gérées par les agriculteurs par pâturage et coupe de litière. Des landes sèches sont encore visibles sur le site, notamment dans les secteurs d’affleurement de la roche-mère : le schiste pourpre de Montfort (formation de Pont-Réan). Un ruisseau traverse le site occasionnant un vallon à la topographie marquée. Un étang servant de réserve d’eau a été créé en connexion avec le ruisseau. Enfin, le site comporte une ancienne carrière dont l’ancien front de taille est bien visible. Le site fait l’objet d’un plan d’aménagement forestier avec l’ONF pour la période 2009-2028. Le site présente un intérêt écologique, paysager et géologique et offre un potentiel indéniable d’ouverture au public pour la découverte et la sensibilisation sur ses richesses naturelles et paysagères, et répond à ce titre aux critères d’éligibilité de la politique Espaces Naturels Sensibles du Département.
 
Pourquoi cette démarche de labellisation ?
 
Le projet de mandature du Conseil départemental d’Ille-et-Vilaine (2017-2021) prévoit que chaque Bretillienne et Bretillien puisse accéder à un espace naturel préservé à moins de 20 minutes en voiture de son domicile. Dès 2017, sept « zones blanches ENS» dans lesquelles le domicile des Bretilliennes et Bretilliens est à plus de 20 minutes d’un Espace Naturel Sensible (ENS) ouvert au public ont été identifiées en Ille-et-Vilaine.
Pour réduire ces zones blanches le plus rapidement possible, le Département a souhaité développer plusieurs modes d’interventions parmi lesquels la labellisation de sites en « Espaces Naturels Sensibles (ENS) » en partenariat avec les collectivités locales (délibération du 29 juin 2017). 11 communes ou EPCI ont à ce jour proposé des sites naturels à labelliser. Grâce à la démarche motivée de la commune de Muel, c’est sur son territoire que seront labellisés les premiers sites ENS, portant ainsi à 58 le nombre d’ENS gérés par le Département. D’autres signatures suivront puisque dans une délibération en date du 20 juin 2019, le Conseil départemental a validé la labellisation de huit sites et l’accompagnement vers la labellisation de trois autres sites, en partenariat avec des collectivités bretilliennes.

Chiffres-clés des ENS

  • 113 sites, dont 58 ouverts au public
  • 3 050 ha
  • 29 hectares : c’est la surface moyenne acquise tous les ans par le Département depuis 10 ans
  • 1 million : nombre de visiteurs tous les ans
  • 14 circuits de découverte aménagés
  • Plus de 100 : le nombre d’animations nature organisées annuellement
  • 4 000 : nombre de collégiens accueillis chaque année dans le cadre d’actions d’éducation à l’environnement
  • 20 mn : afin de rendre les espaces naturels accessibles à tous les Bretilliens.nes à moins de 20 minutes de leur domicile, le Département va poursuivre les acquisitions et la démarche de labellisation de nouveaux sites
  • Plus de 7 millions d’euros : le budget 2019 pour porter cette politique (4 M€ en fonctionnement, 3 M€ en investissement)
  • 120 : nombre d’agents mobilisés pour la préservation des espaces naturels