Sport
Haut de page

L'Ille-et-Vilaine, "Terre de Jeux 2024"

En 2024, la France va organiser le plus grand événement sportif de la planète, et le Département d’Ille-et-Vilaine, qui vient de recevoir le label « Terre de jeux 2024 » participera à cette fête exceptionnelle ! A noter : le stade d'athlétisme Robert Poirier pourrait faire partie de la liste officielle des Centres de Préparation aux Jeux et espérer accueillir des délégations étrangères à l’entraînement avant les Jeux. Une aubaine pour notre territoire !
 

En quoi consiste le label « Terre de jeux 2024 » ?

Dès aujourd’hui et jusqu’en 2024, le label « Terre de Jeux 2024 » propose à tous les territoires de France et à leurs habitants de participer aux temps forts des Jeux, et de développer leurs propres actions pour mettre encore plus de sport dans le quotidien de leurs habitants. Le Département d’Ille-et-Vilaine travaille actuellement à l’élaboration d’un plan d’actions spécifique dans le cadre du label « Terres de Jeux 2024 » qu'il vient de recevoir. Il s’engage aussi à favoriser la découverte des valeurs portées par le sport auprès des collégiens lors de la journée mondiale de l’Olympisme organisée le 23 juin prochain. Sur les trois objectifs du label « Terre de Jeux 2024 », le Département d’Ille-et-Vilaine a déjà engagé de nombreuses actions, et s’engage à en réaliser de nouvelles.

 

Partager les émotions du sport

À travers la labellisation, le Département s’engage à contribuer à faire vivre au plus grand nombre les émotions des Jeux de 2024. D’ici là, le Département continuera à proposer de nombreux événements festifs autour du sport aux Bretilliens. Chaque année, il invite plus de 1000 collégiens à participer à des matchs des championnats réguliers des clubs professionnels locaux : le Stade Rennais football club, le Rennes Volley 35, Cesson Rennes Metropole handball, Rennes St Grégoire Métropole handball. Ces élèves sont également invités à assister à des manifestations sportives exceptionnelles telles que l’Open Blot de Rennes et l’Open 35 de Saint-Malo. Le Département organise des conférences et des temps forts sur les différentes composantes du sport sur son territoire : le sport santé, l’égalité femmes hommes, l’accomplissement, le dépassement de soi. Il soutient également fortement le sport scolaire en appui des fédérations dédiées et s’engage dès lors à prévoir des moments privilégiés lors de la semaine olympique et paralympique.

Mettre plus de sport dans le quotidien des habitants

Le Comité d'organisation des Jeux souhaite "changer le quotidien des Français grâce au sport" en amont, pendant, mais aussi après les Jeux Olympiques. Une ambition partagée par le Département d'Ille-et-Vilaine qui contribue au développement du sport sur son territoire en octroyant des aides à 71 comités sportifs départementaux qui fédèrent plus de 2700 clubs et près de 300 000 licenciés, soit l’équivalent de près d’un tiers de la population. Dans le cadre de l’inclusion sociale par le sport, les 20 éducateurs sportifs départementaux animent une kyrielle de cycles de séances d’activité physique pour ses publics cibles des champs de la protection de l’enfance, de l’insertion, de l’autonomie. Il a également mis en place le dispositif des coupons sport pour favoriser l’accès à l’activité sportive des jeunes de 11 à 15 ans bénéficiaires de l’allocation de rentrée scolaire. Le soutien au haut niveau et à l’élite sportive occupe aussi une place importante. Sans oublier l’aide départementale annuelle accordée à plus de 100 clubs amateurs pour leur performance sportive.

Animer et faire grandir la communauté de ceux qui sont passionnés par les Jeux

Le Département s’intéressera plus particulièrement aux temps forts de l’Olympisme et organisera des évènements en écho à ce qui se réalisera à l’échelle nationale lors de la semaine de l’olympisme et du paralympisme, en associant les acteurs de premier plan à l’échelle locale.

Le Département d’Ille-et-Vilaine candidat aux Centres de préparation aux Jeux (CPJ) pour accueillir les délégations du monde entier

Le Département a également déposé sa candidature pour que le stade d’athlétisme couvert Robert Poirier puisse faire partie de la liste officielle des Centres de Préparation aux Jeux et espérer accueillir des délégations étrangères à l’entraînement avant les Jeux.