Haut de page

L’économie sociale et solidaire (ESS) au bénéfice de tous

L'Epicerie coopérative « Saveurs Locales » © R.Turni

Une autre économie est possible, sociale et solidaire. Le Département d’Ille-et-Vilaine soutient l’essor d’activités économiques plus soucieuses du bien commun et de cohésion sociale. Tout le monde en profite. 

On les appelle associations, coopératives, mutuelles, entreprises solidaires d'utilité sociale ou fondations. Elles sont les actrices de l’économie sociale et solidaire (ESS). Ces entreprises pas comme les autres produisent, en réponse aux besoins des territoires, des biens et des services conformes à leurs valeurs : la solidarité et l’utilité sociale.
Encadrées par un mode de gestion démocratique, elles proscrivent le profit individuel pour réinvestir les bénéfices dans leurs activités. C’est simple. C’est sain.
Parce que l’économie sociale et solidaire remet l’homme au cœur des échanges, le Département d’Ille-et-Vilaine participe à son développement, via un soutien à la préfiguration d’activités nouvelles et à la structuration du secteur.

L’ESS, levier de développement local

Commerces en milieu rural

Elus, votre commune est confrontée à la fermeture des commerces de proximité et vous vous demandez comment satisfaire de façon durable les besoins de la population et accroître l'attractivité de votre commune ? Renseignez-vous en téléchargeant les documents :

 

Par nature, l’ESS est ancrée localement et développe des projets répondant aux besoins des personnes et des territoires. Une épicerie citoyenne ? Un garage solidaire ? Une conciergerie de quartier ? Le Département accompagne les dynamiques locales et l’émergence de projets collectifs répondant à des besoins locaux et présentant un caractère d’utilité sociale : en savoir plus sur l'appel à projets. Depuis 2005, 93 initiatives ont été soutenues (plus d’1,5 M€).

 

L’incubateur d’entrepreneuriat collectif, Terrtoires Agiles en Ille-et-Vilaine (Tag 35)  et les 7 Pôles de développement de l’ESS peuvent accompagner les collectivités dans la détection des besoins et la construction de réponses économiques adaptées.

 

L’engagement des citoyens, via la finance solidaire, et notamment les Cigales, ou le Galléco, monnaie locale complémentaire, pourra conforter les projets locaux. 

 

Le secteur prend corps

Pour être visible et efficace, l’économie sociale et solidaire doit rassembler ses forces, mutualiser ses projets et communiquer.
Le Département encourage ces dynamiques. Des exemples ? Le soutien au groupement d’employeurs associatifs, le Gedes, pour favoriser le temps partagé.

A Rennes, la Maison de l’ESS est la vitrine du secteur. Lieu ressource d’information et d’aide à la création d’entreprise, elle héberge dix structures qui favorisent la mise en commun des compétences, des moyens, des emplois…
Via le dispositif local d’accompagnent (DLA), le Département cofinance également des missions d’ingénierie dans des structures associatives et coopératives.
Enfin, Le Département anime un comité consultatif de l’économie sociale et solidaire. Celui-ci a élaboré un outil d’autoévaluation accessible à toutes les structures qui le souhaitent, le Baromètre des indicateurs de progrès des entreprises de l’ESS (BIPESS). Un observatoire de l’ESS mesure les évolutions . Le Département a également construit, en partenariat avec Pekea, un Indicateur de développement humain (IDH) et de santé sociale (ISS) infra départementaux.

 

Le Département est labellisé Territoire de commerce équitable depuis 2014

En novembre 2016, le Département a reçu la mention d'Excellence et le prix du jury pour son engagement en faveur du commerce équitable.

C'est quoi ?
 
Un label d'exemplarité des territoires qui s'engagent pour le commerce équitable et la consommation responsable.

Un label pour quoi ?
 
Pour entrer dans une démarche de progrès, construite avec les acteurs locaux et favoriser le déploiement d’une économie plus juste et durable.
Pour affirmer un engagement sur le long terme en faveur d’achats publics socialement durables et pour sensibiliser les citoyens et acteurs du territoire à la consommation responsable et aux enjeux du commerce équitable.

Comment agir ?

 
Le Conseil bretillien du commerce équitable, ouvert à tous, élabore chaque année un plan d’actions pour sensibiliser aux enjeux du commerce équitable et assurer sa promotion. Vous souhaitez y participer ? Ecrivez-nous à ess@ille-et-vilaine.fr.

En savoir plus sur l'engagement du Département dans le commerce équitable.

 

L'ESS en chiffres

En 2015, le secteur de l’économie sociale et solidaire représentait 4 300 établissements et 47 400 salariés en Ille-et-Vilaine, soit 12,4 % des salariés du département, Ce sont les associations qui emploient la grande majorité de ces salariés (77%) devant les coopératives (15%), les mutuelles (6%) et les fondations (2%).
 
Avec 149 900 salariés, la Bretagne se place en tête des régions françaises pour le poids des effectifs salariés de l’ESS dans l’économie, à la fois publique et privée.

 
Plus d’infos sur www.oress-bretagne.fr

L'ESS en tendances

Après plusieurs années de croissance, l’effectif salarié de l’ESS est resté stable dans le département en 2017 (101 emplois créés). Le ralentissement est notable dans le secteur associatif. La baisse des contrats aidés devrait confirmer cette tendance en 2018. Certains secteurs créent de l’emploi (l’animation, l’action sociale, la santé, le sport) quand d’autres en perdent (l’aide à domicile, l’hébergement des personnes âgées et handicapées, la formation initiale et continue et dans une moindre mesure le spectacle vivant). Les pays de Vitré, Fougères, Brocéliande, et particulièrement celui des Vallons de Vilaine, ont perdu de l’emploi en 2017.

Source : www.oress-bretagne.fr