Haut de page

Mineurs non accompagnés cherchent familles solidaires

Mineur non accompagné

Les Mineurs Non Accompagnés (MNA), anciennement « Mineurs isolés étrangers », sont des jeunes de nationalité étrangère arrivés seuls sur le territoire français sans ressources. Ils viennent majoritairement du continent africain (Guinée, Côte d’Ivoire, Mali) mais aussi d’Albanie, d’Afghanistan, etc. Ces jeunes sont pris en charge par le Département dans le cadre de sa mission de protection de l’enfance. 

Face à une augmentation de l’arrivée de MNA sur le territoire brétillien, le Département d’Ille-et-Vilaine fait évoluer ses modes d’accueil pour mieux répondre aux besoins de ces jeunes et prendre en compte un élan de solidarité observé dans les différents territoires : l’accueil en famille solidaire.

Qu’est-ce que les familles solidaires ? 

Deux formules d’accueil permettent  d’offrir un cadre familial à des jeunes bénéficiant d’une forte autonomie : 

-    Le parrainage : elle s’engage pour une action bénévole et de courte durée auprès d’un jeune. Accueil pour un repas en famille, une sortie, un week-end, une activité de loisirs, un soutien scolaire… Il peut permettre pour les jeunes vivant en collectivité, de bénéficier d’un temps de répit. L’hébergement ponctuel de ces jeunes est possible mais n’est pas obligatoire. Les jeunes concernés sont par ailleurs accompagnés par un référent éducatif du Département et sont confiés à un établissement de l’enfance, une famille d’accueil ou vivent de façon autonome. 

Certains jeunes sont ici depuis 12 ou 18 mois et ne sont jamais entrés dans une famille française. Le parrainage leur permet de découvrir comment on vit en France, dans un objectif d’intégration.

-    L’accueil solidaire : la famille s’engage pour un temps plus long (une année scolaire) et héberge le jeune au quotidien. Elle peut être indemnisée, si elle le souhaite, pour cet accueil (environ 550€/mois). Les jeunes qui bénéficieront de cet accueil sont les plus autonomes, âgés de plus de 16 ans et de moins de 21 ans. Ils disposent également d’un suivi par un référent de l’aide sociale à l’enfance du Département et qui intervient en cas de besoins pour des aspects éducatifs, de santé, etc. 
Cette forme d’accueil intervient après une période de parrainage, quand les jeunes et les familles sont partants.

Qui peut se mobiliser ?

Toute famille résidant en Ille-et-Vilaine intéressée pour partager du temps avec ces jeunes et favoriser leur intégration, tout en répondant aux critères définis par le Département. 

Comment faire pour s’engager dans cette démarche ?

Pour s’engager ou se renseigner, les familles intéressées peuvent s’adresser aux services du Département par mail à famillessolidaires@ille-et-vilaine.fr. Il est également possible d’adresser directement le questionnaire à l’attention des familles souhaitant parrainer un mineur non accompagné (téléchargeable à la fin de cet article) à famillessolidaires@ille-et-vilaine.fr.

Après étude du questionnaire, les services proposeront à la famille une rencontre dans les locaux du Département puis une visite à son domicile. L’objectif de ces temps de rencontre est de s’assurer que  les modalités d’accueil correspondent bien aux souhaits de la famille et aux besoins des jeunes.

Télécharger le formulaire de candidature