Le Département d'Ille-et-Vilaine subit actuellement une usurpation d'identité. En utilisant le nom du site du Département ille-et-vilaine.fr, une anarque incite les usagers à cliquer sur un lien frauduleux pour leur soutirer de l’argent. Ce mail malveillant concerne l'achat de panneaux solaires. 

Ce mail propose de découvrir le montant d'aides et contient un lien qui utilise le nom du site du Département :

https://srv8-www.nous-vous-ille.fr/sites/nvi/files/styles/webp_convert/public/2024-03/Sans%20titre%201.jpg.webp?itok=WpEI50sO

Des usagers ont déjà signalé avoir reçu ce mail frauduleux. Dans ce mail reçu apparaissent le nom, prénom, code postal et numéro de téléphone du destinataire, ce qui peut inciter à cliquer. Si vous recevez ce mail, ne cliquez surtout pas sur le lien, restez vigilants.

Spam électronique, que faire ? - Assistance aux victimes de cybermalveillance

Face aux enjeux de transitions liés au changement climatique, le Département s'engage au travers d'actions concrètes visant à développer le vélo. 

Développer l'usage du vélo : des avantages multiples

Comparé à d'autres pays européens qui utilisent déjà largement le vélo comme une alternative à la voiture individuelle, la France a encore une marge de progression importante. Ainsi, en 2017, la part modale du vélo était de 3 % en France contre 10 % en Allemagne et 29 % aux Pays Bas.

La généralisation de l'usage du vélo répond à plusieurs enjeux :

  • Des enjeux de santé publique : se déplacer à vélo constitue aussi un moyen de faire de l'exercice physique régulier et ainsi de favoriser l'endurance cardio-vasculaire.
  • Des enjeux environnementaux : l'usage du vélo permet de lutter contre le réchauffement climatique et contre l’émission de polluants atmosphériques. En effet, le transport représente 31 % des émissions de gaz à effet de serre,  contribuant ainsi au réchauffement  climatique. Parmi les émissions liées à la circulation routière, 54 % sont dues aux véhicules particuliers.

Des enjeux économiques : face à l’inflation des couts de déplacement, le vélo représente une alternative économique qui permet de réduire les dépenses liées au déplacement. 

Le vélo : un maillon des modes de déplacements multimodaux

Prendre son vélo pour parcourir 3 kilomètres afin de rejoindre une gare, une station de métro, puis finir son trajet à pied : voilà un exemple de déplacement multimodal. Le principe : utiliser plusieurs modes de transport/déplacements distincts pour rejoindre sa destination. Le vélo apparaît comme un "véhicule" particulièrement adapté aux courtes distances s'inscrivant de fait dans un transport multimodal. En effet on estime qu'un vélo classique permet d'effectuer en moyenne une distance d'environ 5 kilomètres et un vélo à assistance électrique 10 kilomètres.

Ces petits trajets de quelques kilomètres sont encore très fréquemment effectués en voiture. Selon une enquête (« Ménages-Déplacements en Ille-et-Vilaine », réalisée en 2018), plus d’un tiers des déplacements de 500 m à 1 km sont réalisés en voiture. Ce chiffre monte à 58 % pour les trajets entre 1 km et 2 km. Ces trajets courts (inférieurs à 5 km) représentent un fort potentiel de report modal cyclable, en particulier avec le développement des vélos à assistance électrique.

Afin de développer l‘usage du vélo pour les déplacements du quotidien des bretilliens, le Département agit sur l’infrastructure, les services et la sensibilisation à la pratique.

  • Un budget de 70 M€ pour développer des infrastructures à haut niveau de service dédiées à la pratique cyclable pour tous les usagers

Ce programme déterminé pour les 7 prochaines années incitera les Bretilliens à modifier leurs manières de se déplacer. Co-construit pendant 3 ans avec l’ensemble des territoires du département, ce programme d’investissement a été voté par les conseillers départementaux, lors de la session du 22 avril 2021.

Concrètement, le Département s’engage dans la création d’un réseau cyclable à haut niveau de service à horizon 2028 permettant de rejoindre les pôles de mobilité les plus importants (gares, pôles d’échanges multimodaux, pôle d’emploi et d’étude, …) par les tous types d’usagers et de vélo.

La réalisation de ces aménagements par le Département sont intégrés au Pacte des mobilités locales conclu avec chaque intercommunalité. En contrepartie,, ces dernières s’engagent à mettre en œuvre des actions en faveur des mobilités durables en cohérence avec les besoins et les enjeux du territoire et de sa population, 

Cette contractualisation engageante permet ainsi au Département de se positionner non plus comme simple aménageur mais bien comme fédérateur des différentes formes de mobilité dans les territoires.

  • Le développement de stationnement vélo au sein des sites départementaux et des collèges publics bretilliens

La sécurisation des vélos est, en effet, essentielle pour développer la pratique. Un programme de déploiement verra le jour en 2024 s’appuyant sur un référentiel (type de stationnement, type d’abris, emplacement, capacité, ...) prenant en compte les besoins présents et futurs et les spécificités de chaque site.

  • La sensibilisation à la pratique auprès des publics qui relèvent des compétences du Département 

Il n’y a pas que les actifs qui peuvent tirer avantage du vélo comme mode de déplacement au quotidien. Le Département met en place des sessions de formation et de sensibilisation pour les personnes en insertion, âgées, handicapées et collégiens afin que chacun puisse acquérir son indépendance en matière de mobilité.

Cartographie des liaisons cyclables réalisées à horizon 2028

Voir la carte

Chiffre clef

250 km de pistes cyclables à horizon 2028

Le projet départemental