Le Département d'Ille-et-Vilaine subit actuellement une usurpation d'identité. En utilisant le nom du site du Département ille-et-vilaine.fr, une anarque incite les usagers à cliquer sur un lien frauduleux pour leur soutirer de l’argent. Ce mail malveillant concerne l'achat de panneaux solaires. 

Ce mail propose de découvrir le montant d'aides et contient un lien qui utilise le nom du site du Département :

https://srv8-www.nous-vous-ille.fr/sites/nvi/files/styles/webp_convert/public/2024-03/Sans%20titre%201.jpg.webp?itok=WpEI50sO

Des usagers ont déjà signalé avoir reçu ce mail frauduleux. Dans ce mail reçu apparaissent le nom, prénom, code postal et numéro de téléphone du destinataire, ce qui peut inciter à cliquer. Si vous recevez ce mail, ne cliquez surtout pas sur le lien, restez vigilants.

Spam électronique, que faire ? - Assistance aux victimes de cybermalveillance

À 35 km au nord de Rennes, les mines de Brais se déploient sur une vallée boisée aux coteaux pentus, à la confluence du Couesnon et de la Minette. 

Photo des mines de brais

Qu’est-ce qui fait la particularité de ce site ?

Des vestiges rattrapés par la végétation rappellent le passé industriel du site. Un sentier de découverte, une falaise d’escalade et un joli panorama depuis un oratoire embrassent un paysage naturel et patrimonial en relief, recolonisé par les mousses et les chauves-souris.

L’histoire des mines de Brais

C’est en 1879 que la Société anonyme des mines argentifères de La Touche obtint la toute première concession pour exploiter les filons de plomb argentifère, de zinc et de pyrite du sous-sol de Vieux-Vy-sur- Couesnon. Grâce à l’évolution des techniques et l’utilisation de nouvelles sources d’énergie, le site se développa rapidement. En 1906, les mines de Brais employaient 340 personnes. Au plus fort de son exploitation, le site traitait 3 200 tonnes de minerais par an. Mais les difficultés d’extraction et la chute des cours des métaux eurent progressivement raison de son activité.

Les mines de Brais fermèrent définitivement en 1951 après l’irruption brutale d’une grande quantité d’eau et de boues à l’intérieur des galeries.

L’intérêt patrimonial du site minier réside dans sa topologie et sa conception en paliers. Du plateau vers la vallée se succèdent l’ancienne cité minière - avec ses maisons ouvrières alignées, ses pavillons pour les cadres, la maison du directeur - les bureaux, les bâtiments d’entretien et de réparation, le puits d’extraction, la laverie, la centrale électrique… L’histoire se lit dans le paysage.

Les espèces que l’on peut croiser lors d’une balade

Bien visibles, les chênes, les châtaigniers, les merisiers, les bouleaux et les pins sylvestres cohabitent avec une centaine de variétés de mousses plus discrètes, présentes en particulier sur les rochers et les troncs d’arbres. La doradille de Billot et la silène penchée se plaisent sur les coteaux pentus. Sans feuilles ni chlorophylle, la lathrée clandestine parasite les racines des arbres dont elle se nourrit.

Les ruines de la mine désaffectée hébergent une colonie mixte de deux espèces rares de chauves-souris protégées, le grand rhinolophe et le murin à oreilles échancrées. La vipère péliade, la couleuvre à collier, l’orvet et le lézard vert sont présents sur le site. Plus de trente espèces d’oiseaux communs fréquentent aussi le site dont le pouillot véloce, le rouge-gorge, la fauvette à tête noire et le pinson des arbres mais également le gobe-mouche gris et la petite mésange nonette.

Carte des espaces naturels départementaux

Ouvrir

Infos pratiques

  • Accès : en voiture par le D 97 entre Vieux-Vy-sur-Couesnon et Chauvigné. Stationnement sur le parking du site départemental indiqué.
  • Ensuite à pied : traverser le pont qui franchit le Couesnon puis partir à droite vers le moulin de Brais.
  • Coordonnées GPS : « Moulin de brais, Vieux-Vy-sur-Couesnon » ou Long. : - 1,485 et Lat. : 48,353
  • Temps de parcours moyen de la balade : 1 h 30 pour 1,7 km.
  • Difficulté : moyenne.
     
  • Dix panneaux explicatifs détaillent l’activité passée de la mine mais aussi la faune et la flore actuellement présentes. Un chemin secondaire grimpe jusqu’à l’oratoire à la Vierge pour admirer la vallée. Réputé pour être l’un des sites d’escalade les plus élevés de Haute-Bretagne, le spot du pont de Brais offre 400 mètres de voies, réparties sur 15 parcours.

Pour plus d'informations touristiques

Sites remarquables, balades et randonnées, expériences à vivre, offre de loisirs, hébergements… Toutes les richesses du territoire et toute l'offre touristique du département sont à retrouver sur le site Ille-et-Vilaine Tourisme.

Vos Contacts

Service patrimoine naturel