À l’extrême nord du département, la pointe du Grouin s’avance dans la mer, près de Cancale. 

Photo de la pointe du Grouin

Qu’est-ce qui fait la particularité de ce site ?

Dominé par un sémaphore, le promontoire rocheux offre une vue imprenable sur les côtes de Normandie, la baie du Mont-Saint-Michel et le littoral de la côte d’Émeraude jusqu’au cap Fréhel. L’île des Landes, toute proche, héberge des colonies d’oiseaux marins.

Des sentiers guident à travers les prairies fleuries et les landes. Ils donnent accès aux plus beaux points de vue pour observer la mer et les oiseaux marins.

L’histoire de la pointe du Grouin

Construit en 1861, il surveillait le passage des bateaux au large. Ses signaux les alertaient en cas de danger. Il prévenait les secours si nécessaire. On y effectuait aussi des observations météo, utiles aux navires et au service de la Météorologie nationale.
Acheté en 2000 par le Département, le sémaphore assure son activité de surveillance l’été. De juin à septembre, le rez-de-chaussée se transforme en lieu d’exposition, fréquenté par des centaines de visiteurs chaque année.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, les Allemands ont édifié sur la pointe du Grouin un important réseau de blockhaus. Ils abritent désormais le Grand rhinolophe, une espèce de chauve-souris protégée car menacée.
Les landes et les pelouses du Grouin sont typiques du littoral rocheux breton. La végétation y est très particulière. Elle a dû s’adapter aux difficiles conditions de vie du littoral.

Quelles espèces peut-on croiser lors d’une balade ?

Le bord des falaises est tapissé par l’armérie maritime, l’orpin anglais, la jasione des montagnes, la carotte à gomme et le nombril de Vénus. Sur la pointe se plaisent l’ajonc d’Europe et l’ajonc de Le Gall, le prunellier, la rose pimprenelle et la fougère aigle. À l’est, les pentes plus douces sont occupées par des prairies de dactyle aggloméré, de séneçon jacobée, d’orge des rats, d’achillée millefeuille, de mauve…
Face à la pointe, l’île des Landes est propriété du Conservatoire du littoral. Elle accueille une importante colonie d’oiseaux marins dont le grand cormoran, le cormoran huppé, le goéland brun ou encore l’unique canard marin présent en Bretagne, le tadorne de Belon.

Carte des espaces naturels départementaux

Ouvrir

Infos pratiques

  • Accès : En voiture, par la D201 qui relie Cancale à Saint-Malo. Il est également possible d’y accéder à pied par le sentier des douaniers (GR 34).
  • Coordonnées GPS : « Pointe du Grouin, Cancale » ou Long. : - 1,846 – Lat. : 48,707
  • Temps de parcours moyen pour faire le tour de la pointe : 1 heure

Les points de vue

La pointe du Grouin offre un panorama somptueux.
Par temps clair, il est même possible d’apercevoir les îles Chausey. Pour profiter de ce panorama exceptionnel, quelques repères sont utiles :

  • L’ouest
    La pointe du Meinga à 7 km
    Le cap Fréhel à 35 km
  • le nord-ouest
    L’île de Chausey à 18 km
  • l’est
    Le Mont-Saint-Michel à 26 km
  • le nord-est
    Le rocher du Herpin à 2 km
    Granville et la pointe du Roc à 22 km

Les autres espaces naturels à proximité

Pour plus d'informations touristiques

Sites remarquables, balades et randonnées, expériences à vivre, offre de loisirs, hébergements… Toutes les richesses du territoire et toute l'offre touristique du département sont à retrouver sur le site Ille-et-Vilaine Tourisme.

Vos Contacts

Service patrimoine naturel