Haut de page
Espace naturel sensible à la Chapelle-de-Brain

Les marais de Gannedel, le paradis des oiseaux

marais de Gannedel
Vue sur le marais depuis la hutte d’observation © Bruno Saussier

Cet espace naturel est situé au coeur des marais de Vilaine, l’une des plus grandes zones humides du département.

Le marais de Gannedel s’est formé à l’endroit où le Canut rejoint la Vilaine, au gré de l’évolution du niveau de la mer depuis 8 000 avant J.-C.
Ce site de 500 hectares est aujourd’hui classé en zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique (ZNIEFF). Il fait partie du réseau Natura 2000. Il accueille plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux tout au long de l’année. Mais c’est au printemps qu’il révèle le mieux tous ses secrets.
Bonne balade !

Une mosaïque de milieux

Le marais compte deux plans d’eau, des prairies humides inondables, une roselière (80 ha) et des cours d’eau de faible profondeur. Le tout forme un magnifique décor naturel et paysager, souligné par des coteaux au profil rocheux et boisé.

Une histoire au long cours

Le marais de Gannedel est exploité par les hommes jusqu’à la fin du XIXe siècle. On vient y pêcher et chasser. On y pratique aussi l’élevage jusqu’à ce que l’exode rural mette un terme aux activités traditionnelles.
La construction du barrage d’Arzal (Morbihan) change la donne en 1970. Situé à 8 km de la mer, l’ouvrage stoppe la remontée des marées. Conséquence ? Les inondations naturelles disparaissent. Les marais peuvent être aménagés et la navigation fluviale est rétablie.
Puis le cours de la Vilaine au nord est rectifié. La mise en culture se poursuit, le remembrement aussi. Le fonctionnement naturel de la zone humide est modifié.
Au début des années 90 une plante envahissante fait son apparition : la jussie. Elle contribue au comblement progressif de la zone humide. Le Département intervient régulièrement pour limiter son expansion.

Carte des espaces naturels départementaux

Voir en plein écran

 

Les espèces que vous pourriez croiser lors de votre balade

Dans la roselière poussent le phragmite commun, l’osmonde royale, l’étoile d’eau et l’élatine verticillée.
Vous reconnaîtrez l’étoile d’eau, à fleurs blanches, grâce à ses fruits en forme d’étoile. Très rare en Bretagne, l’étoile d’eau préfère les terrains vaseux. Dans l’eau se croisent les brochets, les anguilles, les sandres et les tanches. On peut entendre chanter les rainettes vertes le long des fossés.
Plusieurs espèces d’oiseaux ont fait du marais leur principale zone de reproduction en Ille-et-Vilaine. C’est le cas du busard des roseaux, de la locustelle luscinioïde, du gorgebleue à miroir, du râle d’eau et depuis peu, de la cigogne blanche. Le marais de Gannedel abrite aussi la plus ancienne colonie de reproduction de hérons cendrés d’Ille-et-Vilaine. L’aigrette garzette, le héron garde-boeufs et la grande aigrette sont à leurs côtés.
En période de migration, printemps et hiver, sortez vos jumelles : les oiseaux sont nombreux à faire halte.
 
Attention, certaines espèces sont protégées !
La loutre est présente à Gannedel. Le mammifère aquatique apprécie ses eaux poissonneuses. Mais l’animal nocturne est discret. Seules ses empreintes et ses déjections confirment sa présence.

Ensemble, préservons la nature

Propriétaire du site depuis 1988, le Département fait le nécessaire pour qu’il conserve son rôle essentiel dans la préservation de la qualité de l’eau, de la faune et de la flore La fauche et le pâturage, réalisés par le Département et des agriculteurs, maintiennent les prairies humides en bon état de conservation. Des chevaux mulassiers du Poitou font leur part du travail. Dans le village de Gannedel, une ancienne maison témoigne de l’habitat traditionnel des marais. C’est le local de l’équipe du Département qui prend soin du site, des sentiers et du troupeau.
 

Infos pratiques

Accès : En voiture, par la RD 56, en direction de La Chapelle-de-Brain.

Coordonnées GPS : « Gannedel, La Chapelle-de-Brain » ou Long. : -1,955 - Lat. : 47,695.

Temps moyen pour parcourir le sentier de découverte : 2 h 30 pour parcourir les 6 km.

Difficulté : Il s’agit d’une zone humide. Prévoyez des chaussures adaptées.
 

Télécharger le dépliant d'information :

Tout voir, tout savoir

Une boucle balisée (6 km) fait le tour du marais de Gannedel.
C’est la meilleure façon de découvrir toutes les richesses du site. Des bornes d’information jalonnent le parcours. Laissez-vous surprendre par le jeu des questionsréponses. Vous deviendrez incollable sur ses paysages, ses animaux sauvages, ses trésors de botanique et son histoire. Le Département a installé des passerelles pour franchir au sec les douves et les zones particulièrement humides. Plusieurs observatoires ont été aménagés pour vous permettre d’observer la faune sans la perturber.

Autres espaces naturels départementaux à proximité

Le saviez-vous ?

L’Ille-et-Vilaine recèle un patrimoine naturel d’une qualité et d’une diversité exceptionnelles. Zones humides, tourbières, landes, vallées, falaises, boisements…
Il existe aujourd’hui une cinquantaine d’espaces naturels départementaux protégés par le Département et ouverts au public. Préserver, valoriser ces sites particulièrement sensibles et permettre au public d’en découvrir les richesses font partie des priorités du Département d’Ille-et-Vilaine.

Pour plus d’informations, demandez la carte des espaces naturels départementaux : environnement@ille-et-vilaine.fr

Pour plus d'informations touristiques

Sites remarquables, balades et randonnées, expériences à vivre, offre de loisirs, hébergements… Toutes les richesses du territoire et toute l'offre touristique du département sont à retrouver sur le site Ille-et-Vilaine Tourisme bretagne35.com